AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 samuel (+) love is tyranny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel C. Walker
avatar

Messages : 89
Emploi : shérif adjoint
Mood : 34 ans (+) américain (san diego) (+) corrompu jusqu'à la moelle (+) souhaite prendre la place du shérif lamb (+) aussi vicieux que sournois (+) est à l'origine du meurtre de sacks (+) dyslexique soigné (+) a tendance à se prendre pour Dieu (+)


rp (0/3)
Points : 92
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: samuel (+) love is tyranny   Mar 14 Avr - 13:33

Samuel C. Walker
   cillian murphy


   
Bonjour


Donc, je dois me présenter, c'est ça ? Très bien. Alors moi, c'est Samuel Colin Walker, mais quand on est entre nous, tu pourras m'appeler Sam. Je suis né(e) il y a 34 ans, à San Diego. Ce qui veut donc dire que je suis américain.
Quand je suis arrivé(e) à Neptune, j'ai tout de suite su que j'allais faire parti des High Neptune à cause de ma situation financière. Parce que c'est comme ça que les gens sont répartis là-bas. C'est triste, n'est-ce pas ? J'ai pas trop à me plaindre quand même, parce que j'exerce le dur métier de shérif adjoint et que je suis célibataire. La belle vie, quoi.
Parfois, on me dit que je ressemble vraiment à Cillian Murphy et, entre nous, je trouve ça super flatteur ! Parce que bon, il/elle est super talentueux/se ! Tout comme la personne qui m'a fait mon avatar et que je remercie chaudement, alors applaudissez le talent de insuline. Sur ce, je dois vous laisser, j'ai du boulot qui m'attend.
Bien qu'il dira toujours « Appelez-moi Sam » avec un sourire des plus charmants, il déteste quand on l'appelle ainsi. Cela lui rappelle beaucoup trop sa famille. Il n'aime pas davantage qu'on utilise son prénom dans son intégralité parce que c'était ainsi qu'il savait lorsque son père allait, de nouveau, l'engueuler et lui foutre une rouste. Avant, il se faisait beaucoup appeler Sammy, mais ça sonne trop enfantin pour lui, à présent. Il préfère largement qu'on l'appelle par son patronyme, Walker. (+) Il n'est pas rare qu'il ait une barbe ; il trouve qu'elle lui sied à merveille et qu'elle lui ajoute un charme unique et certain. Qu'elle soit longue ou naissante. Et comme il n'est pas un grand amoureux du rasage, la barbe lui a toujours parut être la meilleure option possible. (+) Il porte des lunettes. Plus jeune, il en avait des rondes, absolument affreuses, qu'il ne mettait jamais, aggravant ses problèmes de vue. C'est vers la fin de son adolescence qu'il a finit par trouver la monture qu'il garde depuis même s'il ne porte toujours ses lunettes de façon régulière. (+) Il est dyslexique ; si ce soucis ne lui cause plus de tourment depuis qu'il est devenu adulte, il lui arrive encore de faire quelques erreurs d'accord à l'écrit. Rien de grave, ni de dérangeant, toutefois. (+) Il n'est pas aussi arrogant et con que les gens le pensent et/ou le décrivent. En réalité, il peut se montrer romantique et parfaitement adorable quand il le décide ; mais c'est uniquement sur son bon vouloir et ces moments-là restent rares. (+) Il a un rire hystérique. Souvent, il a été victime de brimade car son rire ressemble parfois à celui d'un hyène. Il a d'ailleurs été surnommé Ed, en référence à la hyène idiote du Roi Lion pendant une grande partie du secondaire. (+) Amateur de comics, il est surtout un très grand fan de Batman. Son méchant préféré est, d'ailleurs, l’Épouvantail, qu'il trouve plus intelligent et plus perfide encore que tous les autres vilains auxquels Batou ait été confronté. (+) Il n'écoute quasiment que du classique. Il a toujours ignoré pourquoi mais les autres styles de musique ne l'attirent pas particulièrement, si ce n'est peut-être certains morceaux de jazz. (+) Il a joué de la basse et de la batterie mais il n'aimait pas ça. Si le choix lui avait été laissé, il aurait choisit le violoncelle ou la contrebasse. (+) Dans le département du shérif, il est réputé pour être le plus froid et le plus cruel des hommes ; c'est ce qui lui a permit de devenir adjoint après la mort, et la traitrise, de Sacks. Il s'avère d'ailleurs que c'est lui qui a découvert le double-jeu de l'ancien adjoint et qui a avertit qui de droit afin de régler le problème. (+) Il fait un (très léger) complexe du messie et de Dieu. Ainsi, il a tendance à penser qu'il est le sauveur tout désigné de Neptune, celui qui tombe du ciel et qui aidera l'ensemble de la population.

« Que pensez-vous du shérif Lamb? »
Je n'aurai pas l'hypocrisie de dire que je l'apprécie beaucoup. Je ne pense pas que ce type ait beaucoup d'amis, en réalité tant il se soucie peu des autres. Et mis à part quelques habitants de la ville, personne ne lui fait totalement confiance ; il ne faut pas se leurrer, l'histoire avec Echolls lors de l'enquête sur la mort de Carrie Bishop a effondrer l'image que tout le monde avait de lui. Mais moi, je ne l'ai jamais beaucoup aimé. Étonnant, n'est-ce pas ? Surtout quand on sait que c'est grâce à lui que je suis où j'en suis aujourd'hui. Mais, en toute franchise, je lui dois peut-être mon poste de shérif adjoint, mais bientôt, je serai celui qui prendra sa place. Lamb est dépassé et rongé par ses propres mensonges et son propre aveuglement. Ce n'est pas ça dont Neptune a besoin, oh non. La ville a besoin de moi. Je sais m'inquiéter de ceux qui ont besoin de réconfort ; les plus faibles d'esprit font les meilleurs votant, croyez-moi. Et c'est, précisément, sur eux que je pense concentrer mon attention, contrairement à Dan. Mais je n'ai pas de craintes, je sais que le règne de Lamb finira par prendre fin pour céder à mon propre règne. J'attends ce jour avec grande impatience.

« Vous sentez-vous corrompu? Et que pensez-vous de cette histoire? »
Je ne me sens pas corrumpu, je sais que je le suis. Oh oui, quelle tristesse, quel dommage, blablabla. C'est peut-être une preuve de mon mauvais caractère, de mon insanity pour vous, peut-être même pensez-vous que c'est une faiblesse ? Et, dans le fond, vous n'auriez sûrement pas tellement tort. Je suis faible, face au pouvoir. Plus faible encore, face à l'argent. Je ne dis pas que ceux qui ont de l'argent sont, pour moi, ceux qu'il faut favoriser. Grand Dieu, non. Je dis simplement qu'il est aisé de me mettre dans sa poche, dès lors qu'on a de bons arguments - souvent sous forme de billets de cent dollars avec la tête de notre bon vieux président dessus. Mais je pense surtout que c'est une force. C'est ma force et c'est aussi ma décision. J'aurai pu refuser, lorsque le Député est venu me voir en me disant qu'il avait besoin que j'aille vivre à Neptune, dans le département du shérif. J'aurai pu lui dire non, lui dire d'aller se faire foutre parce que j'avais très sincèrement d'autres ambitions. Mais que voulez-vous ? La liasse qu'il m'a présenté n'était pas digne d'une autre réponse qu'un oui. Ils ont ce qui m'intéresse, ils ont les arguments qui m'ont convaincu. Je ne demande rien de plus. Par contre, je ne dis pas non plus que je pourrai pas retourner ma veste sans prévenir. Il vous suffit d'avoir les bons arguments.

« Pensez-vous que la ville est entre de bonnes mains? »
Oh non ! Lamb a déjà prouvé combien il était stupide et combien il n'était pas capable de vraiment réfléchir. Non, vraiment, je pense que Neptune mérite mieux, même si ses rues sont déjà infestées de vermine. Quand je suis arrivé ici, Dan avait déjà rendues les rues mal propres et dégueulasses. J'ai entendu dire que son frère n'était guère très différent, mais qu'il avait quand même un petit quelque chose en plus ; pour avoir écumer les articles de journaux de l'époque de Don Lamb, je peux vous assurer que le règne de Don n'a rien à voir avec celui de Dan. Le petit frère est une pâle copie de l'aîné et un idiot finit qui ne sait pas tenir les rues tranquilles. Si j'étais shérif, et croyez-moi quand je vous dis que ça finira par arriver, je laverai les rues et la pauvreté de Neptune. Je défendrai les plus faibles, ceux qui sont plus souvent victimes de l'injustice, dirai-je. Bien sûr, tout ceci aura un prix conséquent, mais l'argent ne peux pas tout faire. Je ne suis pas le shérif de Nottingham et Robin des Bois n'aura pas besoin de se manifester si je suis élu aux prochaines élections. Parce que si je le suis, le Maire changera et toute la ville ne pourra qu'en être soulagée. Enfin. Vous verrez bien.

« Croyez-vous possible que les mouvements contre le shérif puissent, un jour, nettoyer les rues de la corruption ? »
Les mouvements sont contre le shérif et non pas contre la corruption, je me trompe ? Donc non, je ne pense pas que ces mouvements, comme vous les appelez, ces quelques manifestations qui ont lieu tous les trente-six du mois puissent faire quoique ce soit contre la dépravation de Neptune. En revanche, ce qui pourrait améliorer l'état, et donc, la réputation, de la ville, ce serait de changer de Maire et de shérif. Ce serait déjà une grande avancée, vous ne pensez pas ? Et surtout, c'est une solution bien plus intelligente et bien moins... Violente que ces émeutes provoquées par des âmes trop impulsives.

Sinon, IRL, je m'appelle manon mais sur le web, on me connaît mieux sous le pseudonyme de écrivain fantôme en version anglaise. Cette année, je vais fêté mes 20 ans et je suis très excité(e) à cette idée ! Coming Home Neptune figure parmi mes forums depuis que je l'ai découvert en usant de mon bistouri pour lui refaire une beauté et j'ai tout de suite trouvé qu'il était un poil trop inspirant pour mon imagination ; si j'avais un reproche à lui faire, ce serait de ne pas encore trop décollé. Si je n'ai pas posté d'absence, je serai présent(e) 6/7j parce que j'ai une vie à mener. Et puis j'ai aussi Jem' & le design dont il faut que je m'occupe. Une vie chargée, vous dis-je.

   
codage de ghost.writer

   


(B R O K E N) Je pourrai aider ces hommes et ces femmes à se battre et se reconstruire. Je pourrai leur tendre la main et les aider à se relever. C'est vrai. Mais si je le faisais, je ne vaudrai pas mieux que ces vermines. (+)


Dernière édition par Samuel C. Walker le Jeu 16 Avr - 15:26, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cominghome-neptune.forumactif.org/t99-samuel-love-is-tyra
Samuel C. Walker
avatar

Messages : 89
Emploi : shérif adjoint
Mood : 34 ans (+) américain (san diego) (+) corrompu jusqu'à la moelle (+) souhaite prendre la place du shérif lamb (+) aussi vicieux que sournois (+) est à l'origine du meurtre de sacks (+) dyslexique soigné (+) a tendance à se prendre pour Dieu (+)


rp (0/3)
Points : 92
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: samuel (+) love is tyranny   Mar 14 Avr - 13:33


it's my life


Ploc, ploc, ploc. Appuyé sur le rebord du lavabo, les deux perles bleutés observent avec attention les gouttelettes d'eau quitter la tuyauterie pour terminer leur course dans l'évier. Le bruit est hypnotique et il a perdu la notion du temps. Peut-être est-il ainsi depuis des années. Peut-être qu'il est devenu grand, comme Clark Kent, et qu'il est maintenant assez fort pour défendre les plus faibles et combattre les méchants. Oui, il doit l'être. Après tout, il mange beaucoup d'épinard, boit beaucoup de soupe et il est resté devant le lavabo pendant des heures. Il ne doit plus avoir sept ans, maintenant. Il doit en avoir quatorze ou même, mieux, dix-sept ! Samuel ! Viens immédiatement. Le cri le fait se retourner et aussitôt, il se met à trembler. Non, il n'a pas dix-sept ans, ni quatorze. Il n'a encore que sept ans, il est tout petit et pas fort du tout. Et la grave voix de son père, parfaitement sobre en ce début d'après-midi, suffit à le terrifier. Samuel, si je dois t'appeler encore une fois, tu vas voir ce que tu vas voir ! Ça, c'est pas bon signe. En général, ça veut dire qu'il a fait une bêtise et que son père va le disputer très fort. Et sans doute lui donner une gifle ou deux. Pour qu'il apprenne et retienne. C'est ce que son père dit à chaque fois qu'il le fait. Sam déglutit et, à contrecœur, quitte son abri et quitte la salle de bains. Mais il est déjà trop tard, son père ne voulait pas attendre et se trouve derrière la porte. Les yeux du jeune garçon s'écarquillent de terreur et il secoue la tête. Non non, s'il-te-plaît, s'il-te-plaît. Mais ça ne sert à rien de supplier ou de demander pardon. Francis ne l'entend jamais de cette oreille et n'a que faire des gémissements du petit garçon. Violemment, il l'attrape par le bras. D'un coup sec, il l'oblige à se tenir devant lui. Samuel sent ses jambes trembler mais il sait qu'il doit rester debout. Sinon, c'est pire encore. Parce qu'un garçon, un homme, ça ne reste pas par terre à pleurnicher quand on lui apprend les leçons. C'est comme ça. Et un garçon, ça ramène jamais des notes au-dessus de la moyenne. Parce que ce sont les filles qui doivent être intelligentes, Samuel lui, n'a pas le droit de l'être. Mais il ne doit pas non plus revenir avec des notes trop basses, sinon c'est la punition. Pas de goûter, pas de souper non plus. Alors il essaie de se tenir droit mais il a les yeux baissés. Parce qu'observer le visage anguleux et sévère de son père, c'est trop dur pour lui. Il a trop peur. C'est toi qui a joué avec mes outils ? Il secoue la tête vivement. Il jure, il retient ses larmes, il renifle. Non c'est pas moi. Mais il sent les doigts de Francis se resserrer encore plus fort autour de son bras. Il commence à avoir mal, il grimace et une larme coule. Menteur ! Et partout dans la maison, le cri de Francis résonne. Les murs tremblent même, la main énorme se lève. Samuel lève un bras au niveau du visage pour se protéger. Il pleure à chaudes larmes, mais en silence. Non s'il-te-plaît, je te promets, c'est pas moi ! C'est Marcus, je lui ai dis de pas prendre tes outils, que tu voulais pas, que c'était interdit. La gifle l'atteint quand même et sous la force du coup, il vacille, tombe à terre, étourdit. Sa tête à cogner contre le chambranle de la porte de la salle de bains. Il se redresse sur un coude, porte une main à sa joue brûlante et rouge. Il a les genoux pliés, il tremble. Arrête de mentir Samuel ! Sale rejeton ! Et arrête de pleurnicher comme une gonzesse ! T'es un homme, non ? Relève-toi, allez ! Mais il n'a pas le temps de bouger qu'il est de nouveau empoigné et qu'une nouvelle claque vient s'abattre sur son crâne. Il renifle encore, essuie ses larmes avec rage. Il relève la tête légèrement, lève vaguement les yeux vers les yeux noirs de son père. Derrière lui, dissimulée par la porte vitrée de la cuisine, il aperçoit la silhouette, l'ombre de sa mère. Il sait qu'elle a peur, mais il aimerait qu'elle intervienne. Qu'elle arrête tout. Elle ne le fait pas. Elle ne le fait jamais. Il reçoit alors les coups, se roule en boule sur le sol en tentant de se protéger le visage mais son œil gauche le fait déjà souffrir. Il sait que le lendemain, il n'ira pas à l'école pour ne pas montrer ses nouveaux bleus. C'est maman qui le dit à chaque fois. Il sait aussi qu'elle n'ira pas travailler pour pouvoir s'occuper de le soigner, qu'elle le prendra dans ses bras et lui dira que tout est finit, que tout ira bien. Elle lui chuchotera qu'elle l'aime et que la prochaine fois que Francis s'énerve contre lui, ils partiront. Juste tous les deux, elle et lui. Parce qu'il est son petit Sammy et qu'elle ne veut pas qu'il souffre.
Mais ses promesses, maman ne les tiens jamais, Samuel le sait.

Le vrombissement du ventilateur attire son attention. Il s'en approche, les mains croisées dans le dos. La secrétaire lui adresse un sourire à la fois charmeur et intimidée. Il ne lui lance pas plus d'un coup d’œil avant de retourner à son observation minutieuse du ventilateur. Grâce à l'engin, la température ambiante au sein du département du shérif restait dans les normes, contrairement à la chaleur extrême de l'extérieur. Cela ne l'empêchait pas d'être vêtu d'un costume sur mesure. Ah ! Monsieur Walker, je suppose ? Il tourne la tête et acquiesce avant de serrer brièvement la main qui lui était présentée. L'homme porte l'uniforme de shérif et à ses côtés se tiens celui qu'il devine être le Maire de la ville. Appelez-moi Sam. Il offre un sourire courtois et poli, remonte ses lunettes sur son nez d'un geste rapide. Neptune doit vous changer de San Diego, non ? Il hausse les épaules, désinvolte. Ça fait tellement longtemps qu'il s'est détaché de la vie dans la grande ville. Il lui préfère le calme des campagnes voisines, où il vit la moitié de l'année, lors des grosses chaleurs. Le trajet matin et soir jusqu'à San Diego ne l'avait jamais dérangé. C'était du temps obligatoire s'il voulait mettre de la distance entre lui et Francis. Pourquoi avoir voulu être muté à Neptune ? Il reporta son attention sur le shérif qui le jugeait avec une lueur mi-appréciatrice, mi-mauvaise dansant au fond de ses yeux bruns tandis que le Maire faisait la discussion. Oh, euh, je voulais m'éloigner de la grande ville, je suppose. J'ai vu que vous cherchiez du personnel et après tous les désastreux événements qui ont eu lieu ici, je pensais que je pourrai me rendre utile. L'homme politique part d'un bon rire avant de lui attraper de nouveau la main et de déposer son autre main sur son épaule. Samuel tique, observe cette main inconnue lui serrer une épaule à maintes fois brisées par les chutes que Francis provoquaient et sourit poliment. Il n'est pas homme à rire. Il ne l'est plus, du moins. On l'invite d'un geste à entrer dans le bureau du shérif, il marque une hésitation. En fait, j'avais espéré pouvoir visiter rapidement le département et me mettre au travail le plus tôt possible. J'ai déjà emménagé et je suis prêt à commencer. Le shérif et le Maire échangent un regard. Visiblement, ils ne s'attendaient pas à cela. Tant mieux. Samuel sait qu'il n'y a rien de tel que de surprendre l'ennemi pour mieux se faire apprécier par celui-ci. Et c'est précisément ce qu'il compte faire. Être apprécié.


codage de ghost.writer



(B R O K E N) Je pourrai aider ces hommes et ces femmes à se battre et se reconstruire. Je pourrai leur tendre la main et les aider à se relever. C'est vrai. Mais si je le faisais, je ne vaudrai pas mieux que ces vermines. (+)


Dernière édition par Samuel C. Walker le Jeu 16 Avr - 16:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cominghome-neptune.forumactif.org/t99-samuel-love-is-tyra
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 25
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Re: samuel (+) love is tyranny   Jeu 16 Avr - 13:27

Cillian Murphy

Rebienvenue si j'ai bien compris :face:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: samuel (+) love is tyranny   Jeu 16 Avr - 15:13

Re bienvenue chez toi, jeune enfant. 

Revenir en haut Aller en bas
Samuel C. Walker
avatar

Messages : 89
Emploi : shérif adjoint
Mood : 34 ans (+) américain (san diego) (+) corrompu jusqu'à la moelle (+) souhaite prendre la place du shérif lamb (+) aussi vicieux que sournois (+) est à l'origine du meurtre de sacks (+) dyslexique soigné (+) a tendance à se prendre pour Dieu (+)


rp (0/3)
Points : 92
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: samuel (+) love is tyranny   Jeu 16 Avr - 15:19

JULIET - Tu as bien compris (ouiii, Cillian est trop J'ai eu du mal à trouver mon avatar mais quand j'ai pensé à Cillian, c'était une évidence )

AARON - Merci toué (love you too I love you )


(B R O K E N) Je pourrai aider ces hommes et ces femmes à se battre et se reconstruire. Je pourrai leur tendre la main et les aider à se relever. C'est vrai. Mais si je le faisais, je ne vaudrai pas mieux que ces vermines. (+)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cominghome-neptune.forumactif.org/t99-samuel-love-is-tyra
Jemina C. Lopez
avatar

Messages : 401
Age : 31
Emploi : journaliste télé
Mood : 29 ans ✻ mexicaine (tijuana) ✻ lutte contre la corruption de façon acharnée ✻ souhaite sortir son frère aîné de taule ✻ compte faire tomber le shérif ✻ parle parfaitement anglais et espagnol ✻ sédatophobe : a la phobie du silence ✻


CAMELIA
ne prend plus de rp
Points : 399
Date d'inscription : 03/03/2015

MessageSujet: Re: samuel (+) love is tyranny   Lun 20 Avr - 12:42

Candygram for Mongo
Bravo, tu es validé !


Bon, en l'absence de mon estimée collègue et par les pouvoirs qui me sont conférés, je m'auto-valide et je m'auto-acclame pour ce si délicieux choix d'avatar Arrow (et je passe pour une superbe schizo )


Maintenant que tu as une belle couleur et que tu es officiellement un habitant de Neptune, tu peux prendre part au jeu ! Nous t'invitons tout d'abord à organiser ton répertoire afin d'avoir des liens pour mieux pouvoir te lancer dans le jeu mais aussi à faire ta fiche de rp si tu veux savoir où tu en es et au cas où tes voisins veulent épier ta vie.
Le flood t'accueille également à bras ouvert si tu as besoin de détente et que tu aimes les jeux style casino. On espère que l'inspiration sera avec toi et que la plume divine te guidera à travers les rues de Neptune ! N'oublie pas aussi d'aller recenser ton avatar afin d'être certain que personne ne s'inscrive avec la même bouille que toi. Tu peux également faire des scénarii s'il y a des personnages importants que tu attends avec grande impatience, n'oublie pas non plus d'aller recenser leurs avatars à eux aussi.


codage de ghost.writer



I N V E S T I G A T E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cominghome-neptune.forumactif.org/t23-jemina-trahison-ame
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: samuel (+) love is tyranny   

Revenir en haut Aller en bas
 

samuel (+) love is tyranny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» the Love Juke Box
» Samuel Ramey
» [News] Nouvelle chanson de Tokio Hotel : "Love And Death"
» Spanish is the Love Tongue
» [Italie] "Love and Death" utilisée durant le match de foot Allemagne-Argentine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
coming home neptune :: Le personnage :: Vos papiers s'il vous plait. :: Validés.
-