AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Veronica Mars
avatar

Messages : 22
Points : 25
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Jeu 27 Aoû - 17:56

Veronica Mars
       Kristen Bell


       
Bonjour


       Donc, je dois me présenter, c'est ça ? Très bien. Alors moi, c'est Veronica Mars, mais quand on est entre nous, tu pourras m'appeler Marshamallow, Vero, Fouineuse, Mars.... J'ai pas vraiment de surnoms attitrés, les gens m'appellent en fonction de leur inspiration du moment (et de mon adorable comportement à leur encontre à l'instant T.) La plupart du temps, cependant, c'est V. ou Ronnie (mais lui, il ne vient à présent que d'une personne : Dick). Je suis né(e) il y a 29 ans, à Neptune. Ce qui veut donc dire que je suis Américaine.
       Quand je suis arrivé(e) à Neptune, j'ai tout de suite su que j'allais faire parti des Anti-corruption à cause de ma situation financière. Parce que c'est comme ça que les gens sont répartis là-bas. C'est triste, n'est-ce pas ? J'ai pas trop à me plaindre quand même, parce que j'exerce le dur métier de détective privée et que je suis en couple. La belle vie, quoi.
       Parfois, on me dit que je ressemble vraiment à Kristen Bell et, entre nous, je trouve ça super flatteur ! Parce que bon, elle est super talentueuse ! Tout comme la personne qui m'a fait mon avatar et que je remercie chaudement, alors applaudissez le talent de Madder Red. Sur ce, je dois vous laisser, j'ai du boulot qui m'attend.
Caractère :

Sur ce niveau-là, je pense que la description qui vous sera faite dépendra de vos relations avec moi. Si vous ne m’appréciez pas (ce qui est sans nul doute réciproque), vous me verrez comme une véritable fouineuse. Il faut dire que j’aime à mettre mon nez un peu partout, dès que je flaire une embrouille, ou dès qu’on sollicite mon aide. Je pense aussi que vous pourrez me qualifier d’égocentrique. Et très certainement de salope. Et encore, je pense que la liste des insultes que vous avez en stock à mon encontre pour me qualifier est plus longue que cela.... Il y a de fortes chances que votre liste de termes pour me détruire soit longue, il y aura sans doute des mots pour décrire à quel point je suis psychotique et cinglée, mais... Je m’en cogne, en fait.... Seule l’opinion des gens que j’aime compte, les autres....

Voici comment je me vois. Je suis quelqu’un de maligne et débrouillarde. C’est pas de la vantardise, c’est de réalité, tout comme dire que je suis quelqu’un d’intelligente. Et, croyez-moi, vu mon job, ça m’est fortement utile. J’ai aussi conscience que mon courage frôle bien souvent la témérité, mais, là aussi, mon côté débrouillard et intelligent me sauve régulièrement ! J’ai très certainement un semblant de dépendance à l’adrénaline, je dirai bien que je tente de travailler dessus, mais... Ca serait partiellement faux.... On va dire que ma curiosité, dévorante, ne m’aide pas à fuir les ennuis, et que mon karma semble attirer à moi les emmerdes... Je fais avec, depuis le temps, je vous rassure !

Les aléas de la vie ont également fait de moi quelqu’un d’extrêmement méfiant : lorsqu’on a grandit dans une ville comme Neptune, dans une famille loin d’être très privilégiée, et qu’en plus, son père s’avère être un détective privé qu’on a régulièrement aidé... Disons qu’on a assez vu sur l’être humain pour ne plus attendre grand-chose de lui... Alors on comprend aisément pourquoi j’ai tendance à me montrer suspicieuse lorsque je sens qu’on me cache un truc. De ce fait, on imagine très bien à quel point ma confiance peut s’avérer difficile à regagner lorsqu’elle a été bafouée : pour certaines personnes, ça fait un genre de le dire ainsi, mais pour moi, c’est la triste vérité. Cela étant dit, une fois que vous avez réussit à obtenir ma confiance (ou a l’avoir partiellement) : vous pourrez toujours compter sur moi !

Je ne peux pas mettre de côté mon aspect quelque peu écorché vif, même si pour cela, je tente de prendre sur moi et de me reconstruire. Globalement, je tente d’atténuer mes défauts, tel que ma méfiance, ma curiosité, ma jalousie... du moins, lorsque cela peut concerner l’un de mes proches et nos rapports. Cela dit, parmi ce que je ne changerai pour rien au monde, se trouve mon côté grande gueule : c’est ce qui fait mon charme, après tout ! Je suis, majoritairement, indépendante, je préfère nettement me débrouiller seule lorsque cela est possible, mais je ne suis pas assez stupide pour penser que je peux me passer de l’aide de mes proches. Il est vrai, cependant, que je peux parfois les écarter de ma vie ou de mes enquêtes, si cela peut les préserver. Alors ouais, parfois, je peux mettre de côté ma franchise, mais c’est toujours pour leur bien, même si c’est quelque fois en agissant de manière maladroite que je montre cela !

Quelque chose qui revient assez rapidement lorsqu’on parle de moi : mon sarcasme et mon ironie. Encore des trucs qui font parti de mon charme ! Dit comme ça, j’ai l’air d’une véritable peste.... Et c’est peut-être vrai, je vous laisserai juger de cela vous-même ! Pour les miens, je suis prête à tout : que ce soit pour les épauler lorsque cela ne va pas dans leurs vies, ou pour leur venir en aide s’ils ont des emmerdes. Alors si vous voulez évitez d’avoir des soucis avec moi : évitez de vous en prendre à moi, mais plus encore, évitez de vous en prendre à l’une des personnes que j’aime ! Je suis assez douée pour pourrir la vie de ceux qui le méritent ! J’aime à me voir comme étant loyale et fidèle, en amour comme en amitié. Bon, OK, pour ce qui est de l’amour, certains pourront rétorquer que c’est discutable, dès que Logan est dans les parages, mais... On va dire que Logan et moi, c’est une histoire très compliquée ! Pour en revenir à nos moutons, ou à mon adorable caractère.... Je suis quelqu’un de très réaliste, voire un peu trop blasé, c’est une question de point de vue !

Mon goût pour la vérité peut m’amener à manipuler les gens, peu importe qui, d’ailleurs. Je suis très organisée et rationnelle. Je suis également déterminée, cela frôle d’ailleurs au têtu. Je peux donner l’impression d’être détachée et très froide, mais en réalité, c’est surtout une carapace : j’ai appris à m’endurcir, au cours de mes années lycées. Je déteste en effet montrer à ceux qui veulent me voir plus bas que terre à quel point leurs remarques ou leurs coups bas peuvent m’atteindre. La plupart du temps, il faut donc bien me connaître pour voir si je suis blessée ou non. Ca aide, d’être une bonne actrice et de savoir mentir : c’est un gros plus pour une détective privée ! Et avoir une carapace, ça aide à ne pas avoir peur du ridicule, ce qui est toujours utile, quand on doit se déguiser ou jouer les cruches : ouais, j’ai un boulot qui impose de faire des choses qui peuvent mettre à mal notre égo, si on a une trop haute estime de soi !

Je ne suis pas le genre de femme à dire à mon entourage que je les aime (exception faite de mon père, mais j’ai une relation très fusionnelle avec lui !). Pour mes proches, je peux aussi faire des efforts afin de m’entendre avec des gens qu’ils aiment bien mais que je n’apprécie guère. Je suis majoritairement très exigeante, envers moi-même, et aussi envers mes proches. De même, on m’a dit que j’étais surprenante (outre mes capacités d’enquêtrice, j’entends), car bien que visiblement froide... Je suis un Marshmallow.... Suffit juste de savoir où localiser ma corde sensible ! Autre chose à savoir sur moi : je suis très observatrice, et j’ai plutôt une bonne mémoire. Alors ne tentez pas de me mentir, me cacher des choses ni de me rouler : il est rare que ça prenne avec moi !


Bref, je ne vais pas parler de moi plus longtemps : j’ai des défauts et des qualités, comme tout le monde. Si vous voulez en apprendre plus à mon sujet, tâchez d’apprendre à me connaître de vous-même ! Cela dit, il paraît qu’on sent assez rapidement si on va m’apprécier ou non.

Diverses choses à savoir sur elle :

¤ Je suis assez douée en langue : je me débrouille bien en espagnol et j’ai quelques notions en français. Et grâce à a ma mère, j’ai quelques notions en langage des signes, mais j’ai peaufiné cela durant mes années universitaire : cela pouvait m’être utile en tant qu’avocate. Et maintenant : cela peut m’être utile, pour des enquêtes !
¤ J’ai fais partie de l’équipe de foot féminine dans mon enfance, mais j’ai arrêtée en arrivant au collège. (Et parce que certaines de mes partenaires m’énervaient.)
¤ Plus jeune, j’ai fais de la danse, et cela m’a d’ailleurs été utile lorsque je suis devenue pompom-girl, au collège puis au lycée (j’ai cependant arrêté à la mort de Lilly : sans elle, ça ne rimait à rien !)
¤ Je sais crocheter des voitures. Et aussi quelques portes d’entrée, même si pour cela, je préfère avoir des doubles des clés !
¤ Lorsque j’étais adolescente, je faisais beaucoup de cauchemars. Avant la mort de Lilly : je me voyais souvent nue, et humiliée, devant mes camarades. Après la mort de Lilly, c’était elle que je voyais, qui tentait de m’aider à résoudre son meurtre. Puis j’ai vu mes camarades, morts dans l’accident de bus. A présent, mes cauchemars... ne vous regardent pas !
¤ C’est surtout après la mort de Lilly que j’ai commencé à me forger une carapace. Disons qu’avant, je ne m’en servais guère, hormis pour diverses compétitions sportives : cela était utile pour ne pas laisser les équipes adversaires m’atteindre, lorsqu’elles essayaient de déstabiliser certains membres de mon équipe.
¤ C’est Lilly, à l’occasion de mon 10ème anniversaire, qui m’a offert mon 1er appareil photo. Elle savait en effet que j’étais passionnée par la photographie. C’est donc grâce à elle que j’ai pu faire mes 1ers pas en tant que photographe. J’ai toujours son appareil photo, mais je ne m’en sers plus, je ne le garde que par nostalgie.
¤ Entre mes 5 ans et mes 9 ans, j’ai eu ma période « Je veux un matelas à eau. ». Cela m’est passé, et définitivement lorsque mon père a voulu m’en acheter un, quand j’étais en permière...
¤ Je suis assez douée pour jouer au poker. J’ai d’ailleurs étonnée Logan, au lycée, en mélangeant les cartes devant lui et ses amis. Comme quoi, me sous-estimer parce que je suis blonde est stupide : je suis pleine de ressources !
¤ J’ai appris à faire de faux papiers durant mes années lycée. Cela m’aurait été utile avec Lilly, mais malheureusement, de son vivant, je ne savais pas les faire !
¤ Pour encourager Wallace, je lui faisais souvent des cookies, au lycée, et même de temps à autre lorsque nous étions en fac : il faut prendre soin de nos sportifs !
¤ Je n’hésite pas à me déguiser pour mener à bien mes enquêtes : j’ai quelques accessoires et écharpes utiles pour changer mon apparence.
¤ Je déteste les hôpitaux, et ce, depuis que j'y ai vu mourir l'une de mes cousines, alors que j'avais 8 ans.
¤ Je le confesse : lorsque j’étais jeune, j’utilisais de la crème Mammamax, du télé-achat. Bon, c’est plus vraiment un secret, cela a été dévoilé, contre mon gré, dans l’émission d’une voyante...
¤ Si certaines ado se font de l’argent de poche en faisant du baby-sitting, moi, je m’en suis fait en aidant mon père. Niveau baby-sitting, j’ai essayé, lors d’une enquête, mais je ne suis pas faite pour cela !
¤ J’ai été jurée, et même la présidente, dans un procès, durant les vacances de Noël de ma dernière année de lycée. Je pense que c’est cette expérience qui m’a donné envie de m’engager dans le droit, même si je me sens nettement mieux en tant que détective !
¤ Je cuisinais beaucoup avec ma mère. Et cela m’a été fortement utile lorsqu’elle est partie, étant donné que je faisais souvent à manger pour mon père et moi.
¤ J’ai aidé à l’enlèvement d’un nouveau-né, la fille de Meg Manning et de Duncan Kane. Mais, pour me défendre : c’était pour le bien de la petite ! Les Manning sont de véritables tarés....
¤ Pendant de longs mois, j’ai conservé le mot que Duncan m’a laissé avant de partir avec sa fille : True love stories never have endings.
¤ J’ai eu la varicelle quand j’étais plus jeune. Ma mère était restée à mon chevet pour prendre soin de moi. Je crois que c’est l’un de mes meilleurs souvenirs avec elle....
¤ J’ai été acceptée à Standford, mais j’ai finalement tenté ma chance à Hearst pour une année... Ne pas avoir eu la bourse des Kane m’a aidé à faire ce choix...
¤ J’adore le beurre de cacahuètes, le chocolat, le café à la cannelle et la chantilly. Je déteste les épinards, les steaks trop cuits, les pamplemousses et le sirop d'érable.
¤ J’ai fais partie du journal du lycée et de l’université, en tant que photographe (et journaliste, en fac). J’ai continué cela à Standford : cela payait bien.
¤ J’aurai pu intégrer une sororité (Thêta Bêta), mais ça n’était que pour une enquête. Dommage, certaines de leurs membres étaient sympas.... J’avoue cependant que je ne m’y serai pas sentie à ma place : je n’étais pas ce genre de fille. Du moins, je ne l’étais plus, depuis la mort de Lilly.
¤ Je garde précieusement l’un des colliers que Lilly m’a offert (c’est en pendentif en forme d’étoile.). Il s’agit du dernier cadeau qu’elle m’ait fait.
¤ Je chausse du 37.
¤ J’ai passé l’examen pour être détective privé lors de ma 1ère année universitaire. Malheureusement pour moi, je n’ai pas réussis à battre la note de mon père : il a en effet obtenu 2 points de plus que moi !
¤ Je ne sors jamais sans mon taser et une bombe lacrymo : c’est une nécessité dans un métier comme le mien !


       
« Que pensez-vous du shérif Lamb? »
C’est mon modèle, un véritable héros : si j’étais encore étudiante, je ferai une thèse sur lui et son génie. Je construirai sans doute une statue pour lui rendre hommage.... D’ailleurs, vous savez pas s’il est libre ? Je songe à quitter Logan pour lui... Bon, j’arrête de dire des conneries, car sinon, je ne vais pas tarder à aller vomir... Il me ferait presque regretter son petit frère. Don Lamb avait quelques qualités : parfois, il faisait du bon boulot. Bon, c’était très rare, on peut les compter sur les doigts d’une main, mais c’est arrivé, même s’il n’allait pas souvent jusqu’au bout de son boulot (je pense tout particulièrement au fait qu’il nous ait libéré, Duncan et moi, lorsqu’on est rentré par effraction chez les Manning, et qu’on a découvert qu’ils maltraitaient leur plus jeune fille.). Dan Lamb, par contre, est une véritable pourriture. Avec lui, Neptune est une ville encore plus corrompue et méprisable qu’autrefois... Je suis sûre qu’on le trouverait cité comme synonyme, si on cherchait la définition de termes comme incompétent ou fainéant. Ou alors comme cas d’études universitaire, pour montrer un exemple parfait d’un des pires shérifs qui soit ! Cela dit, je dois admettre une chose : j’ai pris plaisir à pourrir la vie de Don, je m’amuse encore plus à souligner aux yeux des contribuables, dès que possible, l’incompétence de Dan...

       « Vous sentez-vous corrompu? Et que pensez-vous de cette histoire? »
Corruption ? C’est mon 2ème prénom, voyons ! Ah, non, pardon, ça, c’est celui des Lamb (leurs parents devaient avoir de drôles de traditions. Cela dit, vu qu’ils se sont visiblement amusés à fouiller parmi les prénoms pouvant donner des surnoms similaires, pour leurs gamins, il n’est pas improbables qu’ils leur aient donné « Corruption » comme 2nd prénom !). Dans un registre plus sérieux : je méprise la corruption. Depuis toujours. Alors non, je ne me sens pas corrompue. Et de toute manière : il en faudra beaucoup pour parvenir à me corrompre. Mais à Neptune, c’est une véritable gangrène, qui se propage de plus en plus, depuis que mon père s’est vu évincé de son poste de shérif. Du temps de Lamb cadet, c’était une plaie, mais maintenant, avec Lamb aîné, c’est insupportable. Tôt ou tard, ça risque de transformer Neptune en véritable brasier. Et, honnêtement, je pense que même mon père, s’il parvient à détrôner Lamb, aura du mal à restaurer les choses. Cela dit, il est la seule personne capable de le faire, à mon sens, du moins.

       « Pensez-vous que la ville est entre de bonnes mains? »
Elle serait entre de bonnes mains si une poupée de chiffon s’en occupait... Honnêtement, si vous avez un peu prêté attention à ce que j’ai dis un peu plus tôt, vous êtes en mesure tout seul de connaître mon opinion sur la question ! Neptune, avec un Lamb comme shérif, c’est une abomination. Enfin, un Lamb shérif, de toute façon, c’est la pire des choses qui puisse exister ! Même Van Lowe pourrait presque faire mieux... De toute façon, tant que nous n’aurons pas un shérif qui n’ait pas pour objectif de s’en mettre plein les poches au lieu d’agir justement : cette ville ne sera pas entre de bonnes mains. Là, pour l’instant, si vous n’êtes pas issu d’une famille riche ou si vous n’avez pas de bonnes relations... vous n’êtes pas en sécurité à Neptune, car, tôt ou tard, vous aurez besoin de la loi, et ici, elle n’aide en rien les plus démunis... Mais bon, pour prendre conscience de cela, soit il faut ne pas être parmi les plus fortunés de la ville, soit il faut faire preuve d’un minimum de curiosité et d’observation pour comprendre que tout n’est pas si rose que les médias veulent bien nous le faire croire !

       « Croyez-vous possible que les mouvements contre le shérif puissent, un jour, nettoyer les rues de la corruption ? »
Bien sûr. Et je crois aussi aux licornes : j’en verrais, un jour, je suis bien trop pure et innocente pour ne pas avoir cette chance ! La ville est majoritairement trop corrompue, ou trop effrayée, pour que toutes actions puissent réellement être efficaces. Il faudrait malheureusement qu’un grave événement se produise pour que le plus de monde possible ouvre enfin les yeux. Cela étant dit, il serait préférable qu’un drame n’arrive pas : en ce cas, il faudrait que quelqu’un montre l’exemple. Un modèle assez fort pour mettre en avant l’incompétence du shérif. C’est ce que je tente de faire, en tant que détective, avec mon père. Et ce, uniquement pour qu’il ait enfin la chance de se présenter à nouveau pour reprendre le titre qu’il mérite : celui de shérif de Neptune. Cela ne se fera pas sans efforts, ni sans patience. Je suis patiente, déterminée, et je crois que je tiens aussi beaucoup à Neptune, bien que cette ville soit méprisable, par bien des côtés. De ce fait, je compte bien tout mettre en œuvre pour que Neptune ait enfin un shérif pour lequel la corruption ne soit pas le réflexe 1er. J’en ai marre que les plus privilégiés se croient tout permis. J’en ai marre de savoir que certains ont trop peur de notre justice inexistante pour faire appel à elle en cas de problèmes.

       
this is my story


C’est assez étrange de raconter mon histoire. D’une part, parce que je n’aime pas parler de ma vie, et d’autre part, parce qu’à Neptune, les Mars sont connus comme le loup blanc. Si vous n’avez jamais entendu parler de mon père ou de moi, c’est soit que vous n’êtes pas en ville depuis bien longtemps, soit que vous ne regardez pas les informations ni que vous surfez sur internet, soit que vous êtes nés depuis peu, et, de surcroît, vous vivez dans une caverne... Qui suis-je donc pour être aussi sûre de moi et d’une éventuelle popularité de ma famille ? Eh bien, je suis Veronica Mars, et, asseyez-vous, je vais vous raconter ma passionnante histoire, telle que rare sont les individus à la connaître...

Je suis née il y a de cela 29 ans, à Neptune, des amours de Liliane Reynolds (épouse Mars), et de Keith Mars. Ma mère était institutrice, tandis que mon père essayait d’intégrer le département de police. Tout allait pour le mieux, chez les Mars : ma mère s’est vu offrir le poste de directrice de son école primaire, tandis que mon père a enfin réussit à devenir adjoint du shérif ! Mais le bonheur est de courte durée, surtout à Neptune : l’année de mes 7 ans, ma mère a fait une fausse couche. Je ne pourrais pas dire si l’enfant était de mon père ou de l’amant de ma mère – Jake Kane – mais je sais une chose : le drame a ôté à ma mère toute chance d’enfanter à nouveau. On en parle rarement, voir jamais, chez moi, car c’est vraiment un sujet difficile. Je crois que mes parents ne s’en sont jamais totalement remis, et moi.... Disons que j’étais certes une enfant, mais j’avais quand même conscience que mes parents étaient malheureux, et que le bébé dont ils me parlaient depuis quelques mois ne viendrait jamais agrandir notre famille. Je m’étais fait pourtant une joie à l’idée d’être une grande sœur : j’ai très tôt envié mes camarades de classe qui n’étaient pas enfant unique. Mais mes parents se sont montrés présents pour moi, aussi aies-je pu tourner la page. Sans doute bien plus facilement que ma mère : c’est, je le crains bien, ce drame qui l’a incité à se réfugier dans l’alcool plutôt qu’à voir et à supporter la réalité en face. Sa déchéance a durée deux ans et demi avant qu’elle ne décide, d’un commun accord avec mon père, d’arrêter de travailler. Il devait rester en elle assez de lucidité pour comprendre qu’elle pouvait représenter une menace pour ses jeunes élèves, de par sa tendance à mettre dans ses bouteilles d’eau de quoi tenir pour la journée. Ma mère a toujours été assez forte et bonne comédienne pour qu’on ne puisse deviner qu’elle sombrait un peu plus dans l’alcool, à cette époque... Mon père, quant à lui, je pense qu’il devait se dire qu’il arriverait à l’aider à sortir de l’alcool, mais surtout, je le crains, il se voilait la face, il devait se dire que ça ne durerait qu’un temps. Il était aidé en cela par le jeu d’acteur de ma mère. Je vous jure, elle aurait mérité des oscars pour ses prestations de mère attristée par la perspective de ne plus avoir d’autres enfants, et non par une femme devenant une ivrogne, un peu plus chaque jour...

Ma mère a fait des efforts pour se reconstruire. Mais il faut croire que ce drame, cumulé à son infidélité avec Kane, et à ses incertitudes quant à l’identité de mon père, ont eu raison de ses tentatives de reconstruction. Elle a tenté divers jobs, mais au final, elle a préféré devenir mère au foyer. Et je n’allais pas m’en plaindre, à l’époque. Elle m’aidait pour mes devoirs, elle adorait m’apprendre à cuisiner (et on aimait cuisiner pour mon père), elle m’amenait à toutes mes activités extrascolaire, m’encourageait pour le foot, m’apprenait de nouveaux pas de danse, venait me voir à chacun de mes spectacles et m’encourageait à inviter des camarades de classe à la maison. Avec le recul, je prends maintenant conscience qu’elle n’était pas vraiment enchantée lorsque j’ai invitée Lilly Kane pour la 1ère fois à la maison : je comprends même que c’est pour éviter que je ne continue à la voir à la danse que ma mère a voulu me faire arrêter cette activité, et pas parce que c’était trop loin de chez nous et cela demandait beaucoup d’organisation pour elle que de m’y amener. A force d’insister, elle a cependant réussit à me convaincre : j’ai arrêté, à la condition de trouver un autre cours dans un lieu plus commode pour elle. Son plan n’a pas fonctionné, malheureusement pour elle : Lilly et moi avons continué à nous voir à l’école. Nous n’étions pas dans la même classe, mais nous avions trop sympathisé pour accepter de cesser de nous voir... Je crois que ma mère a finit par se faire une raison, à force de voir Lilly venir à la maison, ou de me voir aller chez les Kane. Le plus dur à accepter pour elle, fut le lycée, lorsque Duncan (le frère de Lilly), et moi, on commença à sortir ensemble... Mais bon, n’allons pas trop vite !

Bien que mon père avait fort à faire avec son travail – étant devenu shérif depuis quelques temps - il s’arrangeait pour avoir du temps à consacrer à notre famille. Malgré l’alcoolisme de ma mère, nous étions heureux : elle cachait bien ses soucis. J’étais une bonne élève, je ne causais pas trop de problèmes à mes parents : ils n’avaient donc pas à se plaindre de moi. J’aimais aller voir mon père à son travail, et l’entendre en parler. Cela dit, jamais je n’ai envisagé, à cette époque, de suivre ses traces. Non, enfant, je me voyais plutôt professeur, journal, ou photographe. J’ai d’ailleurs toujours regretté qu’il n’y ait pas un journal scolaire, en primaire, car j’aurai adoré en faire partie. J’aurai pu être dans le journal du collège, mais j’avais déjà fort à faire en tant que pompom-girl. C’est pour être avec Lilly, et aussi parce que j’aimais danser, que je suis devenue cheerleader. C’est également au collège que mon cercle d’amis s’est agrandi : Logan Echolls est arrivé à Neptune alors que nous avions 12 ans. Il n’a pas tardé à sympathiser avec Duncan, et, de ce fait, à devenir ami avec le reste de notre petit groupe. Toutefois, nous étions souvent à 4 : Lilly, Duncan, Logan et moi. La raison est simple : Logan, tout comme moi, étions souvent chez les Kane. On formait un quatuor inséparable. Je crois donc que cela n’a étonné personne, lorsque Logan est devenu le petit ami de Lilly, et que Duncan est devenu le mien. Grâce au métier de mon père, mais surtout, grâce à mes relations avec les Kane et avec Logan, j’ai été intégrée dans l’élite des jeunes de Neptune. J’avoue que j’imaginais que ma vie serait toujours ainsi : être invitée aux meilleures fêtes, organiser des sorties qui en faisaient rêver plus d’un et surtout, toujours avoir dans ma vie mes inséparables camarades. Il était même prévu que Lilly et moi partagions une chambre à Standford. Elle voulait y aller pour s’éloigner de ses parents, je voulais y aller pour leur cursus de psychologie, et nous voulions rester ensemble. On avait beaucoup de projets. Certains furent compromis, lorsque Duncan mit brusquement fin à notre relation, sans explication : je n’ai compris ses motivations que de longs mois plus tard.... Les projets restant tombèrent tous à l’eau, car Lilly fut assassinée, à tout juste 15 ans.

Ce jour horrible marqua le début de ma nouvelle vie. Je me demande parfois s’il n’aurait pas été mieux pour moi que je ne vois pas le corps sans vie de Lilly, et l’état de choc dans lequel se trouvait Duncan, que j’avais toujours trouvée si solide. Mais, tout bien réfléchi : le résultat aurait été le même, car j’aurai soutenue mon père dans la tempête qui s’est levée par la suite, et j’aurai vu la vidéo de Lilly... Du jour au lendemain, après avoir été contrainte de me faire à l’idée que Duncan ne voulait plus de moi, j’ai dû me faire à mon nouveau statut de paria. C’est ce qui arrive lorsque votre père soupçonne l’un des hommes les plus riches et appréciés de Neptune de meurtre... Pour mon père, Jake Kane était le meurtrier de sa propre fille... C’est à cause de cela que mon père a été déchu de son poste de shérif. La déchéance de ma mère dans l’alcool s’est faite plus visible. Les disputes entre mes parents se firent plus nombreuses. A l’époque, je croyais que ma mère n’acceptait pas notre chute sociale, mais la réalité était plus compliquée que cela, et impliquait des menaces sur notre famille (et surtout sur moi), et les Kane. Peu importes la raison, l’issue a été la même : elle nous a abandonné, mon père et moi. Total : j’avais perdu l’amour de ma vie, ma meilleure et plus vieille amie et ma mère... Rien de bien glorieux, en somme... Adieu la jolie maison dans un agréable quartier résidentiel de Neptune, et bienvenue à l’appartement 110 du Sunset Cliffs Appartements. Etant une Mars, j’ai pris le parti de ne pas laisser les autres me détruire, avec leurs regards accusateurs et leurs critiques en tout genre. C’est cela qui m’a mené à la soirée de Shelly Pomroy, qui a définitivement fait basculé ma vie. J’ai été violée, au cours de cette soirée, par Cassidy Casablancas, plus connu sous le surnom de Beaver. Je n’ai appris l’identité de mon violeur qu’un peu plus d’un an après. Rares sont les personnes à connaître ce pan de mon histoire. Mon père, par exemple, ne l’a jamais su. J’ai choisis de le lui cacher dès le lendemain, sachant que cela n’engendrerait rien de bon....

C’est suite à cette soirée que j’ai pris la décision de marquer un changement dans mon apparence : celle que j’étais autrefois était morte. Adieu donc à ma longue crinière, bonjour à la coupe plus courte. Adieu aux habits de gentille adolescente, et bonjour à un look plus rock. J’ai commencé à utiliser nettement plus de mon sarcasme et de mon ironie qu’autrefois. Et j’ai également commencé à donner des coups de main à mon père, lorsque celui-ci a ouvert son cabinet de détective privé. Pour gagner un peu d’argent de poche, j’ai proposé mes services à mes camarades de classe. Bref, je n’avais pas grand-chose à voir avec les élèves de mon âge. Des amis, j’en avais peu : grand changement, pour moi qui étais autrefois si populaire. Le 1er véritable ami que je me fis par la suite arriva dans ma vie près de 9 mois après la mort de Lilly, et il s’agissait de Wallace Fennel, qui est toujours,  à l’heure actuelle, mon meilleur ami. Les événements de la vie ont fait de Weevil, le chef des motards, l’un de mes amis, même si nous nous sommes souvent retrouvés confrontés l’un à l’autre. C’est également durant mon année de première que j’ai fais la rencontre de Mac, qui est devenue ma meilleure amie au fil du temps (et qui l’est toujours actuellement). Quand je dis que le meurtre de Lilly a eut de sacrés conséquences sur ma vie sociale, je n’invente rien, même si j’avais encore quelques bons rapports avec certains élèves, à tel point que je savais vers qui me tournaient, pour les besoins de certaines de mes enquêtes. J’aurai sans doute pu récupérer mes amis, peu de temps après la mort de Lilly, à l’arrestation d’Abel Koontz, mais je déteste faire volte-face, et je voulais montrer mon soutien à mon père.... Alors certes, ça n’a pas été facile tous les jours, j’ai parfois regretté mes choix, j’avais parfois envie de ne plus aller au lycée, mais j’ai pris sur moi pour ne pas faire plaisir à mes détracteurs. Et, honnêtement, ce fut quelque peu plus facile lorsque je devins amie avec Wallace et Mac. Par contre, on ne peut pas en dire autant pour Mr Clemmons, le principal adjoint du lycée (que j’ai indirectement aidé à devenir principal) : je l’ai vraiment tourné au ridicule, à maintes reprises. Cela dit, je dois avouer que je l’appréciais, et que ça m’amuse toujours de le croiser aujourd’hui, dans les rues.

Un autre, que j’ai rendu chèvre, et avec grand plaisir : le shérif Lamb. Je ne l’appréciais déjà pas réellement, lorsque mon père était shérif, mais cela a empiré quand j’ai commis l’erreur d’aller voir Lamb pour lui parler de mon viol. C’est là que j’ai pris pleinement conscience de son incompétence et de sa connerie... Par contre, lors de mon année de première, j’ai pu réaliser que les apparences sont parfois trompeuses : Logan, qui agissait comme un con à mon encontre depuis la mort de Lilly, s’est peu à peu montré plus humain, lorsque nous avons recommencé à nous parler. Non seulement, j’ai eu l’impression de retrouver le Logan que je connaissais, mais en plus, j’ai découvert d’autres facettes de lui (pas toujours plaisantes, mais bon...). C’est à cette époque que notre histoire a commencée. Et, à l’image de ce qu’a toujours été ma vie sentimentale : ce fut des plus complexe...

J’ai commencé à enquêter sur la mort de Lilly, en réalisant que Koontz ne pouvait l’avoir tué. C’est d’ailleurs à cause de lui que j’ai pensé, pendant de longs mois, être la possible fille de Kane, et que j’ai ainsi compris les raisons qui avaient poussés Duncan à la rupture. Ce qui engendra un mal-être profond chez moi, quand j’ai découvert que Duncan et moi avions couché ensemble, lors de la soirée de Shelly, alors que j’étais sous GHB.... Je n’avais visiblement pas été violée, j’avais juste couchée avec mon possible demi-frère. Et pourtant, malgré ce doute horrible, je n’ai pas eu le courage de chercher à savoir réellement qui était mon père biologique : pour moi, Keith Mars était cet homme, et Jake n’était qu’un horrible con qui avait fait de ma vie un Enfer... C’est d’ailleurs le 1er qui m’a appris qu’il était bel et bien mon père, quelques semaines plus tard. Nouvelle dont j’ai d’ailleurs fait part à Duncan, le soir où nous avons découvert les vidéos de Lilly et d’Aaron Echolls. Car oui, mon enquête a menée à cette atroce découverte : le père de Logan et Lilly ont eu une liaison, et c’est l’acteur qui a tué ma meilleure amie... Ce soir-là, Aaron a d’ailleurs failli me tuer, et tuer mon père... Bref, ce fut une soirée riche en rebondissements... Mon père fut hospitalisé. Ce soir-là, je pris la décision de laisser à Alicia Fennel, la mère de Wallace et compagne de mon père depuis quelques temps, la possibilité de rester aux côtés de mon père. Elle le méritait, bien plus que ma mère, dont j’avais retrouvé la trace quelques mois auparavant, et à qui j’avais fait l’erreur de payer une cure de désintoxication pour qu’elle puisse revenir à la maison. Voici comment j’ai envoyé en l’air de l’argent durement gagné, pour me payer mes études, et pour rien... Voici comment j’ai rayé définitivement ma mère de ma vie....

Je pensais qu’une fois le meurtre de Lilly résolut, ma vie pourrait enfin se calmer. Je m’attendais surtout à avoir à gérer l’attitude de Duncan face au couple que je formais avec Logan. Mais la réalité fut tout autre : Logan fut suspecté, à tort, du meurtre de Felix Toombs, commis le soir où j’avais découvert les vidéos d’Aaron et de Lilly... La situation devient très compliquée à Neptune : les clivages sociaux se faisaient encore plus ressentir, et Logan ne faisait rien pour arranger les choses. C’est parce que je ne pouvais cautionner son attitude que je pris la décision de le quitter durant l’été. Ce même été, j’ai renoué avec Duncan : il venait tous les jours au café où je travaillais. Nous avons fini par nous remettre ensemble : je crois que je l’avais toujours aimé, au fond. Pour ma dernière année au lycée, alors que je m’étais fait la promesse d’avoir enfin une vie normale, je fus contrainte de reprendre mes enquêtes. D’abord pour venir en aide à Wallace, puis pour enquêter autour de l’accident de bus, dont j’aurais dû être victime si je n’avais pas loupé le départ du car, après une pause faite à une station service. Cet accident m’a grandement bouleversé, au point même que j’en ai souvent fait des cauchemars (après avoir vu mes rêves hantés par Lilly, je les voyais hantés par mes camarades morts dans cet accident...). Je l’avoue : à un moment, j’ai même crains que cet accident n’ait été provoqué que dans le but de me tuer. Je n’ai pris conscience de mon erreur que des mois plus tard.... Des mois au cours desquels ma vie a été grandement agitée. Jackie, une nouvelle élève de Neptune, a en effet mis son grain de sel dans ma vie, en voyant ma complicité avec Wallace, dont elle était la petite amie. Elle m’a tellement énervée que nous nous sommes toutes deux engueulées lors d’un bal scolaire, ce qui a incité Wallace a partir à Chicago. Avec son père biologique, retrouvé depuis peu.  Ce furent de bien longues semaines, que celles passées avec Wallace, et qui ignorait mes mails. De longues semaines durant lesquelles j’ai découvert que Duncan avait mis enceinte Meg Manning, son ex petite-amie, et l’une de mes rares amies, du moins, avant que je ne me sois remise avec Duncan. Meg, qui était la seule survivante de l’accident de bus, mais qui était dans le coma depuis. Meg, qui, à son réveil, m’a suppliée de tout mettre en place pour éviter que son enfant ne soit confié à l’orphelinat dans lequel ses parents voulaient le placer, mais, plus encore, que j’évite que ses parents n’en aient la garde. Ayant découvert depuis peu le sort qu’ils faisaient subir à sa petite sœur, je ne fus pas bien longue à convaincre. Et je lui ai obéis, à sa mort. Même si, pour cela, je fus contrainte d’orchestrer, avec Duncan, notre rupture, et de lui faire quitter le pays. Pour toujours... Je ne regrette rien, mais j’en ai grandement souffert : j’étais vraiment amoureuse de Duncan. Il était mon 1er amour, après tout...

Ce fut également lors de l’absence de Wallace que mon père perdu lors des élections pour devenir shérif. Fort heureusement, mon meilleur ami fini par revenir à Neptune, mais pas pour jouer au basket comme il a voulu me le faire croire : il avait eu des problèmes à Chicago, problèmes que j’ai pu l’aider à résoudre. Parmi les gens que j’ai aidé cette année-là se trouve Abel Koontz, libéré depuis que son innocence dans l’affaire Lilly Kane avait enfin été prouvée. C’est assez étrange de se dire que j’ai menti à cet homme que j’ai méprisé des mois durant, et ce, dans l’unique but de protéger les dernières heures qui lui restaient à vivre (il était mourant) : il n’a jamais su que sa fille était déjà morte. Dans le même temps, j’ai continué à enquêter sur la mort de Felix, qui se retrouvait plus ou moins liée à l’accident de car. J’avais beau avoir rompu avec Logan, je n’en restais pas moins convaincue qu’il était innocent dans cette affaire. Et j’étais toujours profondément attachée à lui, car c’est lui que j’ai contacté lorsque je me suis retrouvée sur le toit du Neptune Grand Hotel, avec Cassidy, quand celui-ci m’a expliqué son rôle dans l’accident de car, quand il m’a fait croire qu’il venait de tuer mon père, et quand il m’avoua m’avoir violé lors de la soirée de Shelly. (Quand je dis qu’on pourrait faire un film ou un livre de ma vie, je ne mens pas !).

Que dire d’autre sur cette année ? J’ai longtemps été dans la course pour l’obtention de la bourse des Kane, qui m’aurait grandement aidé pour mes études universitaire. Mais j’ai tout envoyé en l’air, en quittant la salle de mon dernier examen, pour aller entendre le verdict du procès d’Aaron Echolls (qui fut, après la disparition et destruction des vidéos, jugé innocent)... Si je dois être honnête, je fus d’ailleurs soulagée lorsqu’il fut tué : je n’aurai pas supporté de le croiser en ville... Voici comment j’ai renoncé à aller à Standford pour finalement accepter d’aller à Hearst : une très bonne université, mais moins coûteuse que la fac que je visais à la base. Je ne regrettais pas d’avoir renoncé à mes rêves : aller à Hearst signifiait rester auprès de Logan, de mon père, et de mes meilleurs amis.

Mon année à Hearst ne fut pas des plus reposantes. Déjà, mon histoire avec Logan ne cessa d’être ponctuée de hauts et de bas, de ruptures et de réconciliations, pour finir par une rupture (qui nous sépara près de 9 ans), lorsque j’appris qu’il avait couché avec Madison Sinclair, lors de notre précédente rupture. Lorsque l’on sait à quel point je la déteste, on peut comprendre ma réaction... A Hearst, j’ai continué mes enquêtes. Il me fallait toujours de l’argent, après tout, même si j’en gagnais en participant au journal du campus, et en bossant à la bibliothèque universitaire. Mes deux plus grosses enquêtes furent sur la vague de viol qui sévissait sur le campus (et sur lesquels j’avais déjà commencé, en terminale, lors de ma visite du campus.), mais aussi sur le meurtre du Doyen O’Dell (un homme, vieux jeu, mais adorable). A cause de la 1ère enquête, ma relation avec Logan connu de nombreuses difficultés, je perdis quelques cheveux, et j’ai faillis me faire violer. Une seconde fois... A cause de la 2nde enquête, j’ai découvert que mon mentor, l’un des meilleurs enseignants que j’ai pu rencontrer, était un individu peu admirable.... On comprend pourquoi j’ai dû mal à faire confiance aux gens : bien souvent, ils sont décevants... Les responsables, des viols et du meurtre, furent envoyés en prison. On pourrait croire que tout serait pour le mieux dans ma vie (hormis ma rupture avec Logan), mais il n’en fut rien : une vidéo fut tournée à mon insu. Vidéo assez compromettante, me montrant avec Piz. Piz, le colocataire de Wallace, et mon petit-ami. Bien entendu, lorsque j’ai découvert l’existence de cette vidéo, j’ai voulu faire payer le responsable. Ma nouvelle enquête me fit découvrir l’existence d’une société secrète et très selecte de Hearst. Wallace m’a aidé à en apprendre plus sur eux (et je le regrette car c’était dangereux), tandis que Mac m’aida à décrypter un disque dur de Jake Kane (un membre éminent du Castle). Ce que l’on appris alors fut des plus effrayants : les membres de cette société sont loin d’être tous des saints. Et parmi les pires membres figuraient celui qui a posté la vidéo de Piz et moi sur le net... Autant dire que je fus grandement inquiète pour Logan, lorsque celui-ci décida de lui faire ravaler son sourire....

C’est pour m’éloigner de Neptune que j’ai demandé mon transfert à Standford. J’ai effectué, durant l’été, un stage, dans le FBI. C’est à cette occasion que j’ai côtoyé divers avocats, ce qui m’a donné envie d’en faire mon métier. Après une licence en psychologie, j’ai donc choisit d’étudier le droit. A Columbia, cette fois. En quittant Neptune, j’avais mis un terme à mes enquêtes : j’avais compris à quel point cela pouvait s’avérer dangereux, aussi bien pour moi que pour mes proches (je mettais non seulement leurs vies en danger, mais aussi leur carrière : mon père avait en effet à nouveau perdu les élections, pour me protéger.), et mes rapports avec eux. Mon père a jugé cela assez dommage, étant donné que lors de ma 1ère année de fac, j’avais passé, avec succès, l’examen pour être détective privée. Cela étant dit, il fut heureux de me voir choisir la carrière d’avocate, lui qui a toujours voulu que je fasse de grandes choses. Durant 9 ans, j’ai mis ma vie de côté, au profit de mes études. Je suis rarement retournée à Neptune, ne m’y rendant que pour de grandes occasions, mais m’arrangeant toujours pour voir, outre mon père, mes amis. Au milieu de ma 2nde année, Piz vint me rejoindre, ayant réussit à obtenir également son transfert. Nous étions en effet toujours ensemble, et très amoureux l’un de l’autre. Nous avons emménagés ensemble lors de notre 3ème année. Nous nous sommes mutuellement soutenus au cours de nos études. Du fait des miennes, je ne pouvais pas souvent voyager, aussi nous sommes-nous passés de vacances ou de voyages, ou, du moins, Piz voyageait sans moi. Je voulais en effet mettre toutes les chances de mon côté pour intégrer un cabinet qui en vaille la peine. Pour être en mesure de payer mes études (et ne pas être à sec le jour où je devrai rembourser mon prêt étudiant), j’ai continué à être dans le journal du campus (par chance, à Standford comme à Columbia, les journalistes et les photographes se voyaient rémunérés), et j’ai aussi pris des petits boulots en tant que serveuse ou que baby-sitter (même si la seule expérience que j’avais eu dans ce domaine, à Neptune, ne m’avait pas vraiment emballée : il me fallait de l’argent !). Voici donc les raisons qui font que je n’ai pas vraiment eu de temps à consacrer à mon entourage, ou à rencontrer les parents de Piz plus tôt...

En 9 ans, j’avais tout mis en œuvre pour ne plus entendre parler de Logan, estimant qu’il faisait partie de mon passé. Mais vu son statut de fils d’acteurs célèbres, et son histoire avec une chanteuse connue (et accessoirement l’une de nos anciennes camarades de classe), j’ai eu quelques échos le concernant. J’étais cependant loin de me douter que j’allais à nouveau le côtoyer, et, plus encore, que j’allais à nouveau enquêter pour lui. Toutefois, je n’ai pas hésité une seconde à retourner à Neptune, lorsqu’il a sollicité mon aide, afin de l’aider à choisir un avocat pour le représenter dans le procès à venir sur la mort de Carrie/Bonnie. J’ai beau avoir vanné Wallace lorsqu’il s’est moqué de moi et de ma manie à toujours venir à la rescousse de Logan lorsque celui-ci faisait appel à mes services, je dois admettre qu’il avait raison. Mais je n’y peux rien, Logan fait parti des gens que je ne peux laisser dans les ennuis alors que je peux les aider. Sans oublier que, si je dois être honnête : je ne l’ai jamais totalement oubliée. Malgré la distance et le temps, il était toujours là, dans un recoin de mon esprit. Quand bien même j’étais amoureuse de Piz. Cela étant dit, je crois qu’au fil des années, Piz est devenu un moyen d’avoir une vie plus sûre et sereine, bien moins agitée que celle que Logan pouvait m’offrir. Mais, je suis comme je suis, Neptune est ma ville, et Logan est l’homme que j’aime, alors j’ai finis par enquêter pour de bon sur la mort de Carrie. Encore une enquête qui a faillit me coûter mon père. Encore une enquête qui a mit à mal une de mes relations, provoquant une rupture entre Piz et moi. Encore une enquête qui nous a rapprochés, Logan et moi. Je ne regrette cependant rien. J’appartiens à Neptune. C’est ici, après tout, que se trouvent les personnes qui comptent le plus dans ma vie. Et c’est pour cette ville que j’ai envie de me battre, pour qu’enfin elle ait un département de police qui en vaille la peine. C’est donc pour toutes ces raisons que j’ai renoncé à une vie tranquille avec Piz, en tant qu’avocate dans un cabinet prestigieux de New York. Et ce, même je dois supporter un Lamb comme shérif, que je dois côtoyer à nouveau des pestes telles que Madison et Shelly, et que je dois endurer les absences de Logan, à cause de son travail. Je suis une Mars, je suis une dure à cuire. Bon, OK, je suis peut-être aussi une Marshmallow, mais ça, il ne faut pas le crier sur tout les toits...


       
Sinon, IRL, je m'appelle Angélique mais sur le web, on me connaît mieux sous le pseudonyme de Cacahuète. Cette année, je vais fêté mes X ans et je suis très excité(e) à cette idée ! (J'dirai pas mon âge, nah !    Razz ) Coming Home Neptune figure parmi mes forums depuis que je l'ai découvert en surfant sur PRD   et j'ai tout de suite trouvé qu'il était cool parce que c'est un forum sur VM, et VM, c'est la vie !   ; si j'avais un reproche à lui faire, ce serait bah, j'en ai pas qui me vienne à l'esprit dans l'immédiait, donc..... Si je n'ai pas posté d'absence, je serai présent(e) 7/7j parce que j'ai une vie à mener (mais que je peux, sauf imprévus, passer au moins une fois par jour ^^). Et puis j'ai aussi double compte dont il faut que je m'occupe (nan, j'en aurai pas, j'suis sage moi, pas comme certaines personnes dont je tairais le nom mais qui sont très faibles    !). Une vie chargée, vous dis-je.

       
codage de ghost.writer

       


❝ Today is gonna be the day that they’re gonna throw it back to you. By now you should’ve somehow realized what you gotta do. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. Backbeat the word is on the street that the fire in your heat is out. I’m sure you’ve heard it all before, but you never really had a doubt. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. And all the roads we have to walk are winding. And all the lights that lead us there are blinding. There are many things that I would like to say to you. But I don’t know how because maybe you’re gonna be the one that saves me ? And after all, you’re my wonderwall. ❞


Dernière édition par Veronica Mars* le Mer 2 Sep - 22:38, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cindy Mackenzie
avatar

Messages : 30
Emploi : computers' queen
Points : 31
Date d'inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Jeu 27 Aoû - 18:10

Citation :
Loyale et fidèle en amour comme en amitié
ELLE A TROMPE LEO AVEC LOGAN Arrow
(oui bon okay, pas vraiment tromper mais bon) (disons que le pauvre Leo...)

Sinon, bienvenue, gueuse.
Donc tu sais déjà que le rôle est tenté aussi par quelqu'un d'autre et on attendra que vous ayez toutes les deux terminer votre fiche afin de les lire et voir comment ça se goupille par la suite :3

Bon courage, du coup !
& pis si t'as des questions, t'hésite pas, Camélia se fera un plaisir de t'aider parce que moi, j'aide que les nobles qui disent leur âge



unbreakable friendship
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Jeu 27 Aoû - 18:39

Une baston de Veronicaaaaa. Que la meilleure gagne !

Bienvenue sinon
Revenir en haut Aller en bas
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 25
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Ven 28 Aoû - 10:33

Ouiiiiii. Une bataille avec du sang et des tripes qui volent

Bienvue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Callan J. Hadlow
avatar

Messages : 45
Mood : You know there's still a place for people like us,
the same blood runs in every hand.
You see it's not the wings that makes the angel,
just have to move the bats out of your head.
- Aaron
Points : 60
Date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Sam 29 Aoû - 15:28

Une baston de Veronica héhéhéhéhéhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veronica Mars
avatar

Messages : 22
Points : 25
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Sam 29 Aoû - 21:29

Gueuse toi-même  Razz: Ouais, je me suis souvenu de ça après coup, c'est pour ça que j'ai rajouté ceci
Citation :
(même si, en amour, faut pas se voiler la face, elle a tendance à ne plus trop savoir où il en est dès qu'il est question de Logan, et qu'elle est en couple avec un autre que lui)
parce que voilà, c'est Logan quoi
En effet, je sais Razz c'est pour éviter de trop faire attendre l'autre joueuse pour la délibération que je me mets sur ma fiche dès lundi, en mode ^^
Du coup, j'te remercie pas, parce que t'es une vile @ qui refuse d'aider une partie de ses membres ! Gueuse va !

Tim, Gwen & Callan : J'irai peut-être pas jusqu'à dire que ça sera une bastion violente, quand même, nous sommes des gens civilisés
Et merci de votre accueil !


❝ Today is gonna be the day that they’re gonna throw it back to you. By now you should’ve somehow realized what you gotta do. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. Backbeat the word is on the street that the fire in your heat is out. I’m sure you’ve heard it all before, but you never really had a doubt. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. And all the roads we have to walk are winding. And all the lights that lead us there are blinding. There are many things that I would like to say to you. But I don’t know how because maybe you’re gonna be the one that saves me ? And after all, you’re my wonderwall. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jemina C. Lopez
avatar

Messages : 401
Age : 31
Emploi : journaliste télé
Mood : 29 ans ✻ mexicaine (tijuana) ✻ lutte contre la corruption de façon acharnée ✻ souhaite sortir son frère aîné de taule ✻ compte faire tomber le shérif ✻ parle parfaitement anglais et espagnol ✻ sédatophobe : a la phobie du silence ✻


CAMELIA
ne prend plus de rp
Points : 399
Date d'inscription : 03/03/2015

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Mar 1 Sep - 19:37

Pas de soucis pour ta fiche Smile
De toute manière, l'autre Veronica avait quelques retouches à faire donc on attendra bien un peu xD (enfin siau bout d'un mois y a rien hein, faudra pas abuser Arrow )


I N V E S T I G A T E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cominghome-neptune.forumactif.org/t23-jemina-trahison-ame
Veronica Mars
avatar

Messages : 22
Points : 25
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Mer 2 Sep - 22:47

Voilà, ma fiche est terminée ^^
Désolée pour ce pavé (mais il est là uniquement pour t'embêter, Ghost ). J'espère, cela dit, qu'il n'est pas trop indigeste !


❝ Today is gonna be the day that they’re gonna throw it back to you. By now you should’ve somehow realized what you gotta do. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. Backbeat the word is on the street that the fire in your heat is out. I’m sure you’ve heard it all before, but you never really had a doubt. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. And all the roads we have to walk are winding. And all the lights that lead us there are blinding. There are many things that I would like to say to you. But I don’t know how because maybe you’re gonna be the one that saves me ? And after all, you’re my wonderwall. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jemina C. Lopez
avatar

Messages : 401
Age : 31
Emploi : journaliste télé
Mood : 29 ans ✻ mexicaine (tijuana) ✻ lutte contre la corruption de façon acharnée ✻ souhaite sortir son frère aîné de taule ✻ compte faire tomber le shérif ✻ parle parfaitement anglais et espagnol ✻ sédatophobe : a la phobie du silence ✻


CAMELIA
ne prend plus de rp
Points : 399
Date d'inscription : 03/03/2015

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Jeu 3 Sep - 19:31

Je t'avoue que j'ai commencé à lire ce matin mais... Je sais plus si j'ai eu le temps de finir ou non x)
Anyway, je relance l'autre Veronica, j'fais passer le mot à Cam et on te tiens au jus rapidement Wink


I N V E S T I G A T E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cominghome-neptune.forumactif.org/t23-jemina-trahison-ame
Veronica Mars
avatar

Messages : 22
Points : 25
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Ven 4 Sep - 0:16

Mémoire de poisson rouge va ! Razz

Mais dans un registre plus sérieux : prenez votre temps, Cam et toi, j'suis pas pressée, et vu le pavé à lire, je sais que ça sera long, sans oublier qu'il y a l'autre Vero, donc : je suis patiente (Sans oublier que je tente d'avancer sur tu sais quoi durant mon temps libre, alors j'ai fort à faire en ce moment XD)


❝ Today is gonna be the day that they’re gonna throw it back to you. By now you should’ve somehow realized what you gotta do. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. Backbeat the word is on the street that the fire in your heat is out. I’m sure you’ve heard it all before, but you never really had a doubt. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. And all the roads we have to walk are winding. And all the lights that lead us there are blinding. There are many things that I would like to say to you. But I don’t know how because maybe you’re gonna be the one that saves me ? And after all, you’re my wonderwall. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Sam 5 Sep - 19:32

Coucou,

Afin de ne pas vous faire attendre plus longtemps, je tiens à te dire félicitation pour ta présentation. Je ne ferais pas mieux et donc je te laisse la place.

Je ne pourrais pas égaler ton écris, certes j'ai 8 ans de rp derrière moi mais les présentations je n'y arrive vraiment pas.

Gros bisous.
Encore mes félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel C. Walker
avatar

Messages : 89
Emploi : shérif adjoint
Mood : 34 ans (+) américain (san diego) (+) corrompu jusqu'à la moelle (+) souhaite prendre la place du shérif lamb (+) aussi vicieux que sournois (+) est à l'origine du meurtre de sacks (+) dyslexique soigné (+) a tendance à se prendre pour Dieu (+)


rp (0/3)
Points : 92
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Lun 7 Sep - 12:47

Merci de nous avoir prévenu Smile

Je viens te voir en Mp tout de suite pour savoir si veux qu'on voit ensemble pour un autre personnage ou autre Smile

Candygram for Mongo
Bravo, tu es validé !


Bon alors j'ai tout lu, cette fois-ci j'en suis sûre et certaine. Et bon, que dire ? Dans la partie des questions, je trouve qu'on reconnaît bien le caractère de Veronica avec l'ironie à flot et j'aime bien comment tu as comblé les trous dans sa vie (notamment ce petit frère/petite sœur décédé). Bref, tu t'es approprié le perso sans trop le changer, c'qui nous va parfaitement :3
Je vais changer ton pseudo pour enlever l'étoile et j'te valide de ce pas


Maintenant que tu as une belle couleur et que tu es officiellement un habitant de Neptune, tu peux prendre part au jeu ! Nous t'invitons tout d'abord à organiser ton répertoire afin d'avoir des liens pour mieux pouvoir te lancer dans le jeu mais aussi à faire ta fiche de rp si tu veux savoir où tu en es et au cas où tes voisins veulent épier ta vie.
Le flood t'accueille également à bras ouvert si tu as besoin de détente et que tu aimes les jeux style casino. On espère que l'inspiration sera avec toi et que la plume divine te guidera à travers les rues de Neptune ! N'oublie pas aussi d'aller recenser ton avatar afin d'être certain que personne ne s'inscrive avec la même bouille que toi. Tu peux également faire des scénarii s'il y a des personnages importants que tu attends avec grande impatience, n'oublie pas non plus d'aller recenser leurs avatars à eux aussi.


codage de ghost.writer



(B R O K E N) Je pourrai aider ces hommes et ces femmes à se battre et se reconstruire. Je pourrai leur tendre la main et les aider à se relever. C'est vrai. Mais si je le faisais, je ne vaudrai pas mieux que ces vermines. (+)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cominghome-neptune.forumactif.org/t99-samuel-love-is-tyra
Veronica Mars
avatar

Messages : 22
Points : 25
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Lun 7 Sep - 21:52

Arf, je comprends Vero, les présentations, c'est l'étape la plus pénible dans l'inscription sur un forum ! Sad J'espère que tu trouveras un autre perso intéressant pour rester ici !

Et merci à toi Samichou ! (J'aime les surnoms à la con ! )


❝ Today is gonna be the day that they’re gonna throw it back to you. By now you should’ve somehow realized what you gotta do. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. Backbeat the word is on the street that the fire in your heat is out. I’m sure you’ve heard it all before, but you never really had a doubt. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. And all the roads we have to walk are winding. And all the lights that lead us there are blinding. There are many things that I would like to say to you. But I don’t know how because maybe you’re gonna be the one that saves me ? And after all, you’re my wonderwall. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 25
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   Mar 8 Sep - 9:59

Mais oui Seconde Vero, il y a plein de persos intéressants qui ne demande qu'à être pris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Veronica ❝ Après l’ouragan, l’important c’est de continuer à vivre. Mais si vous êtes comme moi, C’est l’ouragan qui vous intéresse. ❞ [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après l'ondée.
» Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune
» {long métrage} l'homme d'après
» W9 : ABSOLUMENT JOHNNY ... cet après-midi
» Photo d'après This Is It étrange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
coming home neptune :: Le personnage :: Vos papiers s'il vous plait.-