AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LOST CHILD (+) gwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel C. Walker
avatar

Messages : 89
Emploi : shérif adjoint
Mood : 34 ans (+) américain (san diego) (+) corrompu jusqu'à la moelle (+) souhaite prendre la place du shérif lamb (+) aussi vicieux que sournois (+) est à l'origine du meurtre de sacks (+) dyslexique soigné (+) a tendance à se prendre pour Dieu (+)


rp (0/3)
Points : 92
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: LOST CHILD (+) gwen   Sam 20 Juin - 18:12

Les moteurs vrombissent sur la route derrière lui, telle une mélodie, parfois altérée par le souffle du vent ou les gazouillis des oiseaux. Ils appellent le printemps, lui répétait sa mère quand il était plus jeune. Et comme le gamin idiot qu'il était à l'époque, il l'avait cru. Si les oiseaux ne chantaient pas, le printemps ne venait pas et alors, il n'y aurait pas d'été. Même si, sous le soleil brûlant de Californie, il ne faisait aucune distinction entre l'été et le printemps. Mais il n'est plus un gamin, maintenant. Il sait que c'était des fables inventées par sa mère pour lui donner une raison de ne pas se laisser perturber par les oisillons et leur chant nocturne. Il relève la tête, un œil plissé pour lutter contre le soleil brillant, et cherche vainement des yeux les animaux volants et leur bec ouvert. Mais tout ce qu'il parvient à voir, ce ne sont que les branches des arbres recouvertes des premiers feuillages de la saison. Des feuilles d'un vert à en donner mal à la tête mais synonyme de joie. Et du tourisme à venir.
Il grimace à l'idée. Il sait que les motard profiteront de la présence d'étrangers pour foutre le bordel à Neptune. Il sait que les gosses de riches feront la fête et parviendront à entraîner avec eux, les plus faibles d'esprit des touristes. Il sait que lui et les autres hommes du département du shérif, passeront leur journée à faire des rondes qui n'en finiront pas pour surveiller. Il sait qu'un scandale éclatera mais que personne ne fera rien pour le résoudre. Sauf s'il implique le maire, ce qui n'est pas une possibilité à écarter. Avec le passif de la ville, plus rien n'est vraiment étonnant.

A plusieurs mètres devant lui, il reconnaît le grabuge d'une bagarre. Samuel hésite un instant. Est-ce que ça vaut vraiment la peine d'intervenir ? Les bagarres de rue font bon ménage à Neptune, surtout dans le parc modeste. Même si la ville connaît un début de ségrégation, le Middle Neptune fait office de point de rencontre entre les deux extrêmes. Et généralement, lorsque les latinos rencontrent les 3/09, ça finit en guérilla. C'est un refrain auquel il est censé mettre un point. Ou au moins une virgule, mais qu'il apprécie peut-être un peu trop pour en avoir envie. Il connaît l'avis du shérif, il sait précisément qui il doit arrêter, qui aura les menottes au poignet et qui sera simplement raccompagné jusqu'au pas de sa porte avec un avertissement.
Lentement, il s'approche des deux groupes qui s'affrontent. A sa grande surprise, ce sont deux gangs de motards. Même au sein d'une même ethnie, il y a des divergences d'opinion. Un cercle entoure les deux combattants. Certains hurlent le nom de leur pote tandis que d'autres balancent des injures aux membres de l'autre groupe. Avec un soupire, Samuel s'approche encore. Dommage qu'il ne soit pas avec la voiture. Un coup de giro' et ils auraient déguerpit. « Allez, allez, le spectacle est finit les gars. » Les plus téméraires font mine de vouloir l'approcher, un simple geste en direction de son arme de service suffit à les arrêter. Ils repartent, pour la plupart, non sans un regard noir. « Vous deux, vous restez là. Un petit tour dans le bureau du shérif vous apprendra les bonnes manières. » Les deux coqs ne font pas un geste pour partir dans l'autre sens. Ils restent debout tandis qu'il les menotte l'un à l'autre. Maintenant, direction la voiture pour ramener les deux malins dans une cage qu'ils partageront.

Mais avant que l'étrange trio ne parvienne à la voiture, Samuel entend des pleurs et sent quelque chose venir taper contre sa jambe. Il baisse les yeux. Le quelque chose en question possède une touffe de poils, un nez dégoulinant et semble bien décider à s'accrocher à son pantalon. Un môme. Génial. « Bougez pas de là vous deux ou j'vous coffre pendant quatre mois. » Si tous trois savent qu'il n'a aucun motif pour mettre sa menace à exécution, ils savent aussi tous les trois que le shérif, lui, en trouvera un. Refus d'obtempérer. A forcer le shérif adjoint à courir lors de son jour de repos. A avancer quand le shérif adjoint était à l'arrêt. Une broutille suffit amplement. Comme les deux motards obéissent, sans doute malgré eux, l'homme baisse de nouveau la tête en direction du morveux qui s'était finalement éloigné de quelques pas. « Toi aussi, tu veux faire un tour en prison ? » En vue de la réaction sincèrement effrayée du jeune garçon, Samuel conclut que la réponse devait être négative. « Bon, apparemment, c'est non. Qu'est-ce que tu fais tout seul ici ? » L'enfant marmonne quelque chose que le shérif adjoint peine à comprendre. Il tourne la tête en direction des deux adolescents qui haussent les épaules. Bah voyons. Finalement, il finit par comprendre que l'enfant n'est pas censé parler à des gens qu'il ne connaît pas – l'uniforme devrait pourtant lui mettre la puce à l'oreille sur ses bonnes intentions – et qu'il a perdu sa nourrice. Samuel soupire, se passe une main sur le visage et, après une courte hésitation, libère les deux motards. « Votre jour de chance aujourd'hui. Mais que je ne vous y reprenne plus ou vous aurez un lit à votre nom dans notre jolie cage. » Ils déguerpissent rapidement et l'homme retourne auprès de l'enfant. Bien. « Tu sais comment s'appelle ta nourrice ? Et où est-ce qu'elle était quand tu l'as perdue ? » Même si, aux yeux du shérif adjoint, il ne fait aucun doute que c'est la baby-sitter qui a perdu le gosse plus que l'inverse. Encore une irresponsable.


(B R O K E N) Je pourrai aider ces hommes et ces femmes à se battre et se reconstruire. Je pourrai leur tendre la main et les aider à se relever. C'est vrai. Mais si je le faisais, je ne vaudrai pas mieux que ces vermines. (+)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cominghome-neptune.forumactif.org/t99-samuel-love-is-tyra
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 26
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Re: LOST CHILD (+) gwen   Mer 5 Aoû - 21:38




You gonna go far, KidSamuel et Gwen« Lost Child »

Courant devant elle, Ethan s'amusait à sauter dans les flaques d'eau dès qu'il en voyant une. Gwenaëlle le suivait en souriant, heureusement qu'elle avait eu l'intelligence de lui mettre des bottes et des affaires qui ne craignaient pas la boue sinon, l'enfant aurait eu l'air intelligent avec ses habits du dimanche tout crassé. Après plusieurs jours d'une pluie diluvienne, il faisait enfin beau ! Gwen n'avait pas hésité une seconde ! Elle avait préparé l'enfant, mit le goûter, la crème solaire et des affaires de rechange dans un sac et hop ! Direction le parc ! Elle avait beau adoré Ethan mais, à resté enfermé à l'intérieur à cause de la pluie, l'enfant avait fini par lui taper sur les nerfs à force de faire des crises d'hystérie. Maintenant, il pouvait se défouler comme il le voulait, tout en restant sage bien évidemment, Gwen y veillerait.

Une fois arrivé au niveau du parc de jeu, Ethan couru du plus vite qu'il pouvait vers la balançoire. Il y avait une place de libre et c'était quelque chose de rare ça !

- Hop hop hop !" dit la jeune blonde, le coupant dans son élan. "Avant d'aller jouer, je vais te mettre de la crème. Le soleil tape fort aujourd'hui.

L'enfant refusa, ronchonna, bouda, ce n'était jamais très agréable de se faire tartiner une crème qui collait et sentait mauvais mais, sachant qu'il n'avait pas le choix et tant qu'il refuserait, il ne pourrait pas aller jouer, il se laissa faire. Une fois prêt, Gwenaëlle lui enfonça une casquette sur le crane. Maintenant, il pouvait aller jouer, seul problème, la balançoire avait été prise entre temps. A contre cœur, il se dirigea vers le toboggan, jetant des coups d’œil de temps en temps à la balançoire pour voir si son objet de convoitise était libéré.

Le temps passait petit à petit et Gwenaëlle se contentait d'observer le jeune Ethan en train de jouer avec des petits camarades. Elle trouvait l'innocence des enfants adorables. N'importe qui pouvait devenir ton ami même si tu ne le connaissais que depuis cinq minutes. De nos jours, dans la vie adulte, il fallait du temps avant d'accorder sa confiance à quelqu'un. Après, Gwen n'était pas ce genre de personne. Au contraire, elle accordait un peu trop facilement sa confiance et s'attachait trop rapidement aux gens. Peut-être, voir sûrement, qu'elle était restée une enfant dans le fond.

Alors qu'elle regardait Ethan faire une course d'escargot avec une autre tête blonde, on l'interpella. Ce n'était pas grand chose, juste une personne qui lui demandait son chemin. Gwenaëlle secoua la tête, peinée. Elle ne connaissait pas encore bien Neptune et ne savait où se trouvait le lieu demandé. La personne la remercia quand même avant de partir à la recherche d'un autre informateur.

Alors qu'elle reporta son attention sur le parc de jeu, elle eu la désagréable suprise de voir qu'Ethan avait disparu. Apeurée, elle se leva et s'approcha du bac à sable, là où se trouvait l'enfant avant et l'appela mais, aucune réponse ne lui parvient. Elle fit le tour de la petite aire pour voir s'il ne s'était pas caché mais, elle ne vit pas. Elle angoissait vraiment. Où était-il partit ? Cet enfant avait vraiment la fâcheuse manie de disparaître subitement. Auparavant, il faisait toujours cette "farce" à la maison et elle le retrouvait toujours mais, cette fois, c'était comme chercher une aiguille dans une bote de foin.

Elle reconnu l'enfant qui jouait avec Ethan quelques minutes avant et lui demanda où ce dernier était parti. Le môme lui pointa une direction du doigt et Gwenaëlle partit en courant. Elle se faisait vraiment un sang d'encre. Et si il était tombé sur une personne mal intentionné ? S'il s'était blessé ? Elle s'inquiétait vraiment pour lui.

Finalement, ce fut à la bordure du parc qu'elle le retrouva. Tout de suite, elle se sentit plus soulagée. Cependant, son cœur continuait de faire son solo de batterie, ça l'avait vraiment angoissé cette histoire. Ethan était en compagnie d'un homme, qui semblait être le shériff. Cela la rassura, il n'était surement pas mal attentionné.

- Ethan !" dit-elle en prenant l'enfant dans ses bras. - Combien de fois je t'ai dit d'arrêter de disparaître sans prévenir ! Tu m'as fait une peur bleu ! Tu n'as rien au moins ? Tu ne t'es pas blessé ? Mon dieu ! J'ai tellement eu peur ! Il faut que tu restes à mes côtés ! D'accord ?!"

Elle débita cela à la vitesse de la lumière, se remettant encore de ses émotions.
©️ 2981 12289 0


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel C. Walker
avatar

Messages : 89
Emploi : shérif adjoint
Mood : 34 ans (+) américain (san diego) (+) corrompu jusqu'à la moelle (+) souhaite prendre la place du shérif lamb (+) aussi vicieux que sournois (+) est à l'origine du meurtre de sacks (+) dyslexique soigné (+) a tendance à se prendre pour Dieu (+)


rp (0/3)
Points : 92
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Re: LOST CHILD (+) gwen   Lun 28 Sep - 15:18

Sa main est maintenant prisonnière des doigts du môme. Et c'est qu'il s'accroche, le gamin. Tellement que Samuel ne parvient pas à extirper ses doigts compressés, pas plus qu'il n'arrive à avancer sans que le gosse ne se colle à lui. Oui bon, d'accord, il porte un uniforme, mais ce n'est tout de même pas une raison pour devenir une sangsue. Il s'agace de ce pot-de-colle indésirable, lance un regard aux alentours. L'enfant renifle bruyamment et lui explique de façon hachurée – si seulement il pouvait arrêter de chouiner – que sa nourrice, Gwen, elle était vers les balançoires. Ou plutôt, entre les balançoires et le togoban, non, toboggan, parce que sa place sur la balançoire avait été prise avant qu'il n'ait le temps d'y aller parce que le soleil tape fort et qu'il faut mettre de la crème solaire. Perplexe, les yeux rivés sur le gosse, Samuel essaie de suivre tout ce laïus, sans doute passionnant pour un morveux de son âge mais guère intéressant pour l'adulte qu'il est, mais peine à comprendre plus de quelques mots. Il est question de balançoire et de toboggan et si sa connaissance du parc est exacte, les deux jeux pour enfant se trouvent non loin l'un de l'autre, en se dirigeant vers le centre. A quelques pas du marchand de donut, d'ailleurs. « D'accord, et pourquoi est-ce que tu n'es pas restée avec ta nourrice, Gwen c'est ça ? » L'enfant opine du chef, hausse les épaules, marmonne une raison que l'adjoint du shérif ne comprend pas. Donc, en plus de lui apprendre à se moucher, il faudrait que la nounou lui apprenne à articuler quand il cause. Et comme personne ne semble décider à venir récupérer le marmot, Samuel poussa un soupire, lève les yeux en direction du ciel et maudit celui qui semble régner et qui doit, à n'en pas douter, s'amuser de la situation. « Bon, viens, on va essayer de contacter l'un de tes parents au poste. » Il amorce un demi-tour, le mioche sur les talons et s'apprête à rejoindre la sortie du parc pour retrouver son véhicule de fonction lorsqu'un cri poussé dans leur dos le coupa dans son élan. Quoi, encore ? Sa main se retrouve lâchée, libre soudainement, comme ça, sans prévenir et le gosse pousse, à son tour, un cri. Lentement, l'adjoint du shérif tourne, à nouveau, les talons et aperçoit tout juste une tête blonde enlacer le gamin perdu. Malgré lui, une grimace vient s'afficher sur son visage à la simple vue du contact. Est-ce qu'elle sait qu'il a chialé et qu'il aurait surtout besoin qu'on lui essuie le nez ?

Presque gêné d'être le témoin de tant d'amour, il regarde autour d'eux, se balançant sur les pieds d'avant en arrière, prêtant une oreille intéressée au discours de nourrice inquiète. Il regarde sa montre, arque un sourcil. Oui bon, le gamin n'a pas été égaré plus d'une dizaine de minute, il n'y a pas mort d'homme non plus. Comme la jeune fille – à peine plus vieille que le gamin, il lui semble, d'ailleurs – ne paraît pas faire mine de vouloir s'intéresser à lui, Samuel ose se racler la gorge et esquisse l'ombre d'un sourire courtois. « J'en déduis donc que vous êtes Gwen, sa nourrice ? » Il s'avance d'un pas, offre une main tendue, bon prince. « Il avait l'air totalement paniqué à l'idée de vous avoir perdu de vue et de s'être égaré si loin des toboggans et des balançoires. Je m'apprêtais justement à me rendre au poste pour essayer de contacter ses parents. » S'il en a, s'empêche-t-il de rajouter in extremis. « Ne vous en faîtes pas, il semble y avoir eu plus de peur que de mal mais nous pouvons toujours l'emmener à l'hôpital si vous souhaitez vous en assurer ? » Ce n'est pas tellement que l'idée de devoir jouer les chauffeurs pour une inconsciente de la sorte l'enchante vraiment mais il n'a que trop conscience qu'il est préférable d'être dans les bonnes mœurs des habitants de Neptune. Ou du moins, de ceux ayant un lourd porte-monnaie et il n'est un secret pour personne que seuls les trois-neuf ont le porte-feuille suffisamment rempli pour se payer le luxe d'une nourrice.
« Oh, je suis le shérif adjoint Walker, si ça vous intéresse. » Une précision grandement inutile mais là encore, il préfère jouer la carte de la sûreté. Se présenter après avoir retrouvé un bambin égaré peut toujours ramener quelques voix, lors de prochaines élections et si Samuel se fait discret pendant que Lamb est encore au pouvoir, il n'en oublie pas moins ses propres ambitions.

HRP:
 


(B R O K E N) Je pourrai aider ces hommes et ces femmes à se battre et se reconstruire. Je pourrai leur tendre la main et les aider à se relever. C'est vrai. Mais si je le faisais, je ne vaudrai pas mieux que ces vermines. (+)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cominghome-neptune.forumactif.org/t99-samuel-love-is-tyra
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: LOST CHILD (+) gwen   

Revenir en haut Aller en bas
 

LOST CHILD (+) gwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LOST CRUSADERS annulé dernière minute
» Paradise Lost
» Lost Vs. Les 4400
» Lost in Vegas
» Saint Seiya: The Lost Canvas - Meiō Shinwa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
coming home neptune :: Neptune :: middle neptune. :: Parc
-