AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gwen | Where the streets have no name.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 25
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Gwen | Where the streets have no name.   Mar 21 Avr - 17:20



Gwenaëlle Viviane Morvan
Ce que Gwen aime par-dessus tout c'est voyager. C'est une passion qu'elle a depuis ... Pfff trop longtemps pour qu'elle puisse le dire. Elle ne voyage pas pour se la péter et dire qu'elle est allée à tel ou tel endroit. Au contraire, elle a horreur des personnes comme ça. Non, pour Gwen, c'est de tout autres raisons. Premièrement, elle adore voyager pour découvrir d'autres cultures. Bien sûr, c'est ce que tout le monde aime faire en voyageant. Mais Gwen aime beaucoup la culture française et elle aime la partager avec des étrangers qui eux,  partagent la leur. Faire des échanges ... D'ailleurs un autre point que la jolie blonde apprécie, c'est la rencontre avec d'autres personnes. Et ensuite, voyager permet de créer des souvenirs, des anecdotes qui resteront gravés dans ta mémoire pour toujours. Bon comme mauvais. Car bien sûr, même si on a tout bien préparé le voyage, il y a des imprévus ... Mais ça fait parti du jeu et on les apprécie quand même ... Et de toute façon on finit toujours par trouver une solution. Et Gwen pourrait encore donner mille raisons.

Même si Gwen adore voyager, elle reste énormément attachée à sa terre natale, qui pour elle est plus la Bretagne que la France. Vous pouvez être sûre qu'elle ferait la promotion de sa région avec toutes les personnes qu'elle rencontre. Et gare à celui qui ose critiquer la Bretagne, il ne fera que déclencher un flot de paroles qui expliquera en quoi c'est mieux que tout. Bref, la jolie blonde est légèrement chauvine.
Liens à ajouter + À JOUR!
Gwen a été bercée aux contes pendant toutes son enfance, ce qui a fait d'elle une grande rêveuse. (+) Gwenaëlle est d'une grande maladresse (+) Elle croit encore au prince charmant mais à tendance à s'enticher de garçon qui sont loin de l'être. (+) Son deuxième prénom est Viviane. Inspiré des contes des chevaliers de la table ronde et de la fée Viviane. Personnellement, elle déteste ce prénom. (+) Elle a le pied marin et adore passer du temps en bord de mer. (+) Est la deuxième et dernière née de sa famille. Son grand frère s'appelle Yoann et de 5 ans son aîné. (+) Sa famille est très unie et Gwen attache une grande importance à ses aïeuls. (+) Elle a fait des études de Langues Etrangères Appliquées. Elle parle six langues : Le Français, l'Anglais, l'Espagnol, l'Allemand, le Japonais et le Breton. Elle est bien décidée à en apprendre d'autre.(+) Pour l'instant, elle met ses études en stand-by pour voyager un peu partout dans le monde. (+) Elle est déjà aller en Irelande, Espagne, Italie, Chili, Allemagne, Pologne et Estonie. Elle compte rajouter des pays sur sa liste. (+) UC.
liens recherchés
(f) nature du lien
description.
(m) nature du lien
description.
fiche de night sky. / avatar de unkown. / gif de tumblr


Dernière édition par Gwenaëlle Morvan le Mar 28 Avr - 19:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 25
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Mar 21 Avr - 17:20

valentina peneloppe cortez
Amie
UC
© avatar Unknown.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar Istina.



prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar Istina.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar Istina.


Spoiler:
 


Dernière édition par Gwenaëlle Morvan le Jeu 27 Aoû - 12:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 25
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Mar 21 Avr - 17:21




Callan James Hadlow
Fascination
UC.
© avatar ladysasathe.
Timothy Fergus Reagan
Meilleur Ami
UC.
© avatar unknown.



samuel colin walker
nature du lien
UC.
© avatar Liliana
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar unkown.


Spoiler:
 


Dernière édition par Gwenaëlle Morvan le Jeu 27 Aoû - 12:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 25
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Mar 21 Avr - 17:21

A vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina P. Cortèz
avatar

Messages : 51
Points : 30
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Mer 24 Juin - 10:26

Moi? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 25
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Mer 24 Juin - 11:07

Mais avec joie
Tu as une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina P. Cortèz
avatar

Messages : 51
Points : 30
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Mer 24 Juin - 11:29

Pas vraiment xD
T'aurais besoin de quoi? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 25
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Mer 24 Juin - 11:54

Je cherche rien de précis x) Tout me va
Je vais lire la fiche de Valentina et je viens te voir si j'ai une idée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Jeu 27 Aoû - 1:31



Heeey you
Revenir en haut Aller en bas
Gwenaëlle Morvan
avatar

Messages : 295
Age : 25
Emploi : Fille au pair
Mood : Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.

๑ Jack Kerouac
Points : 324
Date d'inscription : 13/03/2015
Localisation : Au parc ou à la plage, à regarder les nuages.

MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Jeu 27 Aoû - 11:26

On fait comme on a dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Jeu 27 Aoû - 16:22

Ouep ! Je commence du coup ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Veronica Mars
avatar

Messages : 22
Points : 25
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   Jeu 10 Sep - 17:50

Un p'tit lien avec V. ? Razz


❝ Today is gonna be the day that they’re gonna throw it back to you. By now you should’ve somehow realized what you gotta do. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. Backbeat the word is on the street that the fire in your heat is out. I’m sure you’ve heard it all before, but you never really had a doubt. I don’t believe that anybody feels the way I do about you now. And all the roads we have to walk are winding. And all the lights that lead us there are blinding. There are many things that I would like to say to you. But I don’t know how because maybe you’re gonna be the one that saves me ? And after all, you’re my wonderwall. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gwen | Where the streets have no name.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gwen | Where the streets have no name.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mark Ford - "Up from the Streets" - Harmonica C / Do
» Gwen Stephani
» Gwen Saliou
» Futur Proche - Tristesse Personnelle
» Van Morrison - TB Sheets Remasterisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
coming home neptune :: Le personnage :: soyons amis. :: Les liens.
-